L'initiative : ce camion épicerie sillonne les campagnes pour lutter contre la précarité

Chaque semaine, l'Anim'truck, une épicerie solidaire itinérante, s'installe dans trois villages du Pays de Bray (Seine-Maritime). Un moyen de lutter contre l'isolement et la précarité en milieu rural.

Une épicerie solidaire itinérante. C'est cette initiative que j'ai choisi de mettre en avant cette semaine dans notre chronique qui se déroule au plus près de chez vous.

Chaque jeudi, nos journalistes web dressent le portrait de personnes, mettent en avant des initiatives atypiques dans des communes rurales ou dans des quartiers où notre média a moins l'habitude d'aller.

L'Anim'truck, une camionnette épicerie itinérante

Le rendez-vous a été fixé à 10h, à Foucarmont, petit village de moins de 800 habitants, situé dans le Pays de Bray entre Neufchâtel-en-Bray et Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime).

Comme chaque jeudi matin, l'Anim'truck s'installe sur le parking de la mairie. Cette camionnette épicerie a été affrétée par le centre social l'Atelier, de Blangy-sur-Bresle. "Ça vient compléter notre épicerie solidaire que l'Atelier accueille déjà dans ses locaux à Blangy", explique Aurélie Delbecq, directrice du centre social. 

Depuis un an, l'Anim'truck s'installe chaque semaine dans trois villages différents : le mercredi matin à Fresnoy-Folny, et à Foucarmont et Le Caule-Saint-Beuve le jeudi. 

À l'intérieur du véhicule, on découvre toute sorte de denrées alimentaires et de produits d'hygiène de première nécessité. "On les récupère auprès de la Banque Alimentaire au Houlme toutes les semaines. Des supermarchés nous font aussi des dons ce qui nous a permis d'avoir pas mal de produits de beauté et de produits d'hygiène et d'entretien."

Cinq fois moins chers qu'en supermarché

La plupart des bénéficiaires sont en situation de précarité financière. Contrairement aux Restos du Cœur, les denrées ne sont pas gratuites. Les clients de l'épicerie sont orientés par les partenaires sociaux de l'association et bénéficient d'un tarif solidaire.

Le budget alloué aux familles pour ces achats varie en fonction des ressources financières et de la composition des ménages. "Ils ont accès à l'épicerie et bénéficient d'un accompagnement pendant six mois, le temps de faire des économies", explique Aurélie Delbecq.

"Les prix sont cinq fois moins chers qu'en supermarché", explique Maeva Berthe, salariée du centre social qui gère la distribution et les comptes de l'épicerie itinérante. "On fait beaucoup de promotions sur le frais et sur les fruits et légumes et on les aide à la transformation des produits à travers des ateliers culinaires", ajoute Aurélie Delbecq.

Depuis deux ans, l'Atelier s'approvisionne également chez des producteurs locaux pour proposer des paniers fermiers. 

Lutter contre la précarité et l'isolement

Devant l'épicerie, je fais la connaissance de Nicolas, 42 ans. "C'est la troisième fois que je viens ici, ça vaut le coup ! Une bouteille de lait me revient à 20 centimes ici, contre un euro en supermarché."

Cet habitant d'un village voisin, père de trois enfants, ne travaille plus depuis 2015. Il enchaîne les problèmes de santé. "Je suis en invalidité depuis deux ans, mon état empire de mois en mois et j'ai de moins en moins d'aide. Et tous les prix augmentent ! Si on veut s'en sortir, c'est travaille ou crève !"

"C'est aussi un moment de convivialité, on rencontre d'autres personnes, on se sent moins seuls", lance Nicolas. En effet, chaque jour de vente, l'Anim'truck propose des ateliers. Le jour de notre tournage, c'était autour de la précarité menstruelle.

Le centre social propose aussi des animations comme des après-midi récréatives, des ateliers cuisine, ou encore des visites culturelles. Un bel exemple pour lutter contre l'isolement et favoriser le lien social.

Aujourd'hui, 130 foyers ont accès à l'épicerie solidaire fixe et mobile de l'Atelier. Les bénéficiaires sont aussi accompagnés par le centre social pour apprendre à mieux gérer leurs dépenses. Un accompagnement dont ils bénéficient pendant six mois. 

Toutes les informations sont à retrouver sur leur page Facebook

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité