Législatives 2022 : l'élection du député Damien Adam (Renaissance) confirmée à Rouen

En juin 2022, Damien Adam (Renaissance) avait battu de quelques voix le candidat de la Nupes-LFI Maxime Da Silva dans la première circonscription de la Seine-Maritime. Ce dernier avait déposé un recours, mais le Conseil constitutionnel a tranché ce 27 janvier : la réélection de Damien Adam est bien confirmée.

Le Conseil constitutionnel rejette donc le recours déposé par le candidat malheureux de La France insoumise (LFI), Maxime Da Silva. Dans une décision publiée le vendredi 27 janvier, il valide l'élection du député Damien Adam (Renaissance), dans la première circonscription de la Seine-Maritime. 

Le 19 juin 2022, Damien Adam s'était imposé au second tour avec 78 voix d'avance sur son rival. 

Un faible écart qui avait poussé Maxime Da Silva a déposé un recours, jugé recevable par le Conseil constitutionnel. Il pointait "de très nombreuses irrégularités" dans le scrutin. À l'époque, le candidat citait notamment "un nombre important de personnes privées de voter à la suite d'une mauvaise information sur le site de la mairie de Rouen qui indique une fermeture des bureaux de vote à 19 heures, tandis qu'ils fermaient à 18 heures". 

66 voix d'écart 

Finalement, ce vendredi 27 janvier, huit mois après l'élection, le Conseil constitutionnel a rejeté la requête de Maxime Da Silva. L'instance est revenue en détail sur les points soulevés par le candidat, en écrivant notamment que "les attestations d'électeurs déclarant n'avoir pas pu participer au vote" du fait de l'horaire erroné, "ne permettent pas d'établir que le nombre d’électeurs qui auraient été empêchés de voter serait supérieur à l’écart de voix séparant les deux candidats présents au second tour de scrutin". 

En revanche, elle a décidé de faire annuler 12 voix en faveur du candidat Renaissance, en raison "des différences de signatures significatives" entre les deux tours de scrutin. "L’écart de voix entre les deux candidats présents au second tour de scrutin s’établit ainsi à soixante-six voix », indique le Conseil constitutionnel dans sa décision.

Un résultat final accepté par le candidat LFI. Il s'est rapidement exprimé sur Twitter en mentionnant que ce faible écart pointait "la fragilité du bilan de Damien Adam".