Législatives 2022 : pourquoi n’y a-t-il pas de triangulaires au second tour ?

Publié le
Écrit par Olfa Ayed

Cette année, comme en 2017 en Normandie, il n’y a que des duels dans les 28 circonscriptions de la région et aucune triangulaire. La raison ? Le mode de calcul des votes. Explication :

Le premier tour des élections législatives s’est déroulé dimanche 12 juin 2022. Le second aura lieu dimanche 19 juin prochain. Ce scrutin a très peu mobilisé les Français. Le taux d’abstention pour cette élection est record puisqu’il atteint 52,49% au niveau national. Moins d’un électeur sur deux s’est rendu aux urnes. En Normandie, le taux est presque similaire : 50,34% d'abstention dans la région. Le plus haut taux se trouvant en Seine-Maritime avec 51,17%.

Cette faible mobilisation explique l’absence de triangulaire en Normandie cette année (comme en 2017). Car les élections législatives ont un mode de calcul très précis.

Sont présents, au second tour, les deux candidats arrivés en tête et les candidats suivants, à condition d’avoir obtenu un nombre de voix au moins égale à 12,5% du nombre des électeurs inscrits. "C’est donc particulièrement difficile à obtenir quand vous avez un taux d’abstention de plus de 50%", explique Christophe Boutin, politologue et professeur des universités à l'Université de Caen.

C’est ce qui s’est passé en Normandie lors du premier tour de ce scrutin des législatives, comme pour la majorité des circonscriptions. Sur les 577 circonscriptions françaises, seules 8 sont concernées par des triangulaires. C’est mieux qu’en 2017 puisqu’une seule circonscription était alors concernée par trois candidats au second tour. Ce type de calcul des résultats, adossé à un taux d’abstention record, fait que la majorité des duels se déroule avec un candidat repêché pour le second tour.

Sur les 28 circonscriptions, 20 ballotages se font avec un second qui n’est pas qualifié d’office ! Il a fallu repêcher les seconds.

Christophe Boutin, politologue et professeur des universités à l'Université de Caen

France 3 Normandie

L’absence de triangulaire s’explique aussi, "mais de façon moindre par le nombre de candidats, les divisions dans un camp", détaille Christophe Boutin.

Législatives 2022 : pourquoi une telle abstention ?

La faible mobilisation des électeurs s’explique par le fait qu’une partie de l’électorat "pense que les jeux sont un peu fait et on donne naturellement la majorité au président élu, analyse le politologue. Une partie des abstentionnistes considère qu’on ne s’intéresse pas assez à eux, ce sont des gens désabusés."

Le troisième élément est que la campagne n’a pas été très musclée. On a eu d’autres éléments qui sont venus effacer la campagne. Je pense à la nomination du premier ministre, puis du gouvernement et des éléments extérieurs, la crise économique.

Christophe Boutin, politologue et professeur des universités à l'Université de Caen

France 3 Normandie

"Le beau temps et la météo d’hier en Normandie sont vraiment un épiphénomène", conclut le politologue.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité