Cet article date de plus de 6 ans

Les coccinelles au secours des arbres malades près de Rouen

Finis les produits phytosanitaires : la municipalité de Grand-Quevilly mise sur un insecticide naturel pour lutter contre le fléau des pucerons.
Une brigade pas comme les autres a pris ses fonctions, mercredi 1er juillet, dans les rues de Grand-Quevilly : celle des chasseurs de pucerons.
Elle intervient pour éviter les désagréments engendrés par les déjections des pucerons : le miellat qui se répand sur les voitures. 
Pour lutter contre ce phénomène, ces agents font appel aux coccinelles, depuis 2009, . Ces "nouveaux" employés municipaux déposent plusieurs centaines de larves de coccinelles sur près de 250 arbres malades de la ville.
Ce sont au total 25 sites qui sont concernés, principalement près des parkings. Le but de l’opération eUn traitement 20% plus cher qu’un insecticide basique, mais naturel, qui nécessitera une nouvelle implantation de coccinelles dans un mois.

VIDEO : : le reportage de Catherine Lecompte et Philippe Derouet, ainsi que des images : youtube (passion animale et végétale / jonjonquille), avec les interviews de : 
durée de la vidéo: 01 min 39
Lacher de larves de coccinelles rues de Grand Quevilly




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société écologie