METEO. Fortes pluies, vents violents : la dépression Louis, une nouvelle tempête dans la région

Dix jours après le passage de la tempête Karlotta, une nouvelle dépression va balayer la Normandie mercredi 21 et jeudi 22 février 2024. Baptisée Louis, elle génère d'importants cumuls de pluie et des rafales de vent violentes, sur le littoral comme dans les terres.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Un nouvel épisode tempétueux s'abat sur le quart nord ouest de la France. La perturbation se déroule en deux temps en Normandie. Ce mercredi 20 février, elle se matérialise par des précipitations assez intenses. "On attend jusqu'à 40 mm de pluie sur les endroits les plus exposés de la région", détaille Olivier Gonzales, prévisionniste à Météo France.

Alerte orange envisagée

Si la pluie est accompagnée de rafales de vent ce mercredi, ces dernières seront sans aucune mesure avec celles annoncées pour jeudi 22 février. "Il y aura des vents forts, de secteur Ouest, qui se renforceront à la mi-journée", explique le météorologue. 

 

À la différence de la tempête Karlotta, passée sur la région la semaine dernière, la dépression Louis générera du vent avec de fortes bourrasques même à l'intérieur des terres. Les différents modèles se rejoignent pour annoncer des rafales de 80 à 90 km/h dans les terres, autour de 100 km/h sur les côtes.

Ce genre de gros coup de vent est normal en plein hiver. Ce qui ne l'est pas, c'est la douceur que l'on a depuis plusieurs semaines.

Olivier Gonzales, prévisionniste à Météo France

Durement touchée par Ciaran au début du mois de novembre, la Normandie a subi plusieurs fortes perturbations venteuses cet hiver. "Traditionnellement, on recense une ou deux grosses tempêtes lors de la saison hivernale, décrypte Olivier Gonzales. Là où Ciaran avait été assez localisé, nous aurons cette fois une perturbation très étendue, avec de fortes rafales jusqu'au centre du pays"

Pour l'heure, aucune alerte de vigilance n'a été émise, mais cela ne saurait tarder. Le niveau orange est atteint lorsque les rafales sont prévues à plus de 100 km/h, ce qui sera le cas dans divers endroits, mais surtout sur les pointes littorales du Cotentin et de Fécamp. 

L'alerte pour vents violents pourrait se coupler d'un appel à la vigilance pour vagues-submersion, ainsi que pour d'éventuelles crues, les niveaux des cours d'eau restant élevés.