Cet article date de plus de 5 ans

Petit-Couronne (76) : que devient le site de l'ancienne raffinerie Pétroplus ?

C'est la première fois qu'une de nos équipes peut vous montrer la démolition et la dépollution de ce site industriel. Il y a 3 ans, la raffinerie fermait après une interminable lutte sociale pour la sauvegarde de l'activité raffinage et des 550 emplois
Le site de l'ancienne raffinerie des bords de Seine occupe 260 hectares
Le site de l'ancienne raffinerie des bords de Seine occupe 260 hectares © Frédéric Nicolas

 A Petit-Couronne, on raffinait du pétrole sur les bords de Seine depuis 1929. 

Une page s'est tournée. L'intersyndicale avait défendu jusqu'au bout un projet de reprise de la raffinerie. Les candidats de la campagne présidentielle 2012 se sont succédés chez Pétroplus. Aucun plan de reprise n'a été validé par le tribunal de commerce.

La raffinerie Pétroplus est un site de 260 hectares à réindustrialiser. La société française Valgo l'a racheté en 2014. Valgo est spécialisée dans la réhabilitation des sols et sites pollués. La reconversion du site associe Bolloré énergie (stockage pétrolier) et Eiffage (plateforme logistique).

© W. Langlois

Soixante-dix emplois ont été crées à ce jour à Petit-Couronne.

Dossier de Frédéric Nicolas, Félix Bollez, Bruno Delande. Montage : Joffrey Ledoyen

durée de la vidéo: 01 min 14
Petit-Couronne (76) : retour sur le site de la raffinerie Pétroplus

© Frédéric Nicolas
Photo d'illustration/ Plate-forme logistique de Saran (Loiret) en 2018. Amazon emploie 2 000 personnes dans ce centre de préparation de colis.
Photo d'illustration/ Plate-forme logistique de Saran (Loiret) en 2018. Amazon emploie 2 000 personnes dans ce centre de préparation de colis. © GUILLAUME SOUVANT / AFP

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie raffinerie petroplus entreprises environnement société