Assassinat du père Hamel : la garde-à-vue d'un jeune homme se poursuit en Corse

L'homme a été interpellé alors qu'il rejoignait sa voiture / © France 3 Corse
L'homme a été interpellé alors qu'il rejoignait sa voiture / © France 3 Corse

Le trentenaire est entendu depuis lundi 9 juillet par les policiers de la sous-direction antiterroriste. Ses relations avec Abdel-Malik Petitjean, l'un des assassins du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray intéressent les enquêteurs

Par S. Callier et AFP


La garde-à-vue peut durer jusqu'à 144 heures dans les enquêtes liées au terrorisme. Au commissariat de Bastia, l'électricien franco-marocain est entendu, sur commission rogatoire d'un juge antiterroriste.

Il a été interpellé à Ghisonaccia près d'Aleria lundi 9 juillet. Cet homme n'est pas un fiché S. Il était suivi depuis 2 ans par les services de renseignement. 

Les enquêteurs veulent connaitre la nature de ses relations avec Abdel-Malik Petitjean.  Ce savoyard était l'un des deux assassins du prêtre de Saint-Etienne-du-Rouvray. Un acte revendiqué par Daech.

 D'après l'Agence France Presse, l'électricien aurait payé un trajet Blablacar au terroriste quelques jours avant l'attentat.
 
En Corse, ceux qui le côtoient sont surpris par cette interpellation. Ils décrivent un homme paisible et sportif.

Reportage de France 3 Corse Via Stella
 
A Bastia, garde-à-vue dans l'affaire de l'assassinat du père Hamel

A lire aussi

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus