L'avenir du Green Horse Festival compromis

Vianney / © Simon Auffret
Vianney / © Simon Auffret

Le festival de Mauquenchy (76) a très peu de chances d'être renouvelé pour l'année 2018. En cause, selon l'équipe organisatrice : un problème de concertation au niveau des dates avec le festival Beauregard (Hérouville-Saint-Clair dans le Calvados), autre grand événement dans la région Normandie. 

Par Ludivine Aurelle

Coup dur pour l'équipe organisatrice du Green Horse Festival. A priori, il n'y aura pas d'édition 2018. L'évènement musical qui avait fait vibrer l'hippodrome de Mauquenchy (76) en juillet dernier ne devrait pas être renouvelé pour une seconde édition. "L'équipe est très triste, parce qu'on a travaillé 3 ans pour faire naître l'évènement" confie Christophe Dauvergne, directeur du festival. 

Un problème de dates ?

Selon les organisateurs, la fin annoncée du Green Horse Festival s'explique par un problème de concertation au niveau des dates avec l'équipe du festival Beauregard (Calvados). Les deux festivals tombent le même weekend de juillet. "On avait émis le souhait qu'il y ait une concertation pour 2018" affirme le directeur du festival seino-marin, Christophe Dauvergne.
Paul Langeois, à la tête de Beauregard, trouve cet argument "un peu fort". Il ne souhaite pas que la responsabilité soit portée sur eux. Le festival bas-normand s'est toujours tenu à ces dates-là depuis sa création, il y a 9 ans. C'est du côté du Green Horse Festival que le choix des dates est épineux car l'hippodrome de Mauquenchy accueille le reste du temps des courses équestres, leur laissant une fenêtre de tir plutôt étroite.

Un démarrage prometteur

Le Green Horse Festival avait remplacé cet été les concerts gratuits de la région, définitivement annulés en début d'année. Les organisateurs attendaient 30 000 spectateurs, mais les amateurs de musique ont été plus nombreux que prévu. Près de 38 000 personnes ont fait le déplacement à l'hippodrome de Mauquenchy pour assister à des concerts variés et grand public : de Vianney à Martin Garrix en passant par Calypso Rose. 



Malgré ce succès de fréquentation, le festival est en déficit. "On savait qu'on perdrait de l'argent la première année, mais un festival devient rentable à partir de la quatrième année" explique Christophe Dauvergne, directeur du Green Horse Festival. Cependant, cette perte d'argent, provisionnée, n'est pas la cause de l'annulation imminente de l'évènement. La société de production en charge de l'organisation, JLCD Events, comptait même voir les choses en grand pour l'édition 2018 : accueillir plus de spectateurs, investir davantage d'argent... 

La décision définitive de la direction du Green Horse Festival sera communiquée à la fin du mois sur leur site web


Sur le même sujet

toute l'actu musique

300 retraités dans les rues du Havre

Les + Lus