Barentin (76) : 42 conseillers municipaux entendus par la gendarmerie

© France 3 Normandie/O.Flavien
© France 3 Normandie/O.Flavien

L'achat par la ville d'un local destiné à accueillir un laboratoire d'analyse est au centre de l'enquête. Des conseillers municipaux ayant siégé entre 2010 et 2014 sont interrogés pendant une semaine

Par Sylvie Callier


Une enquête préliminaire a été ouverte. On ignore si elle fait suite à un dépôt de plainte d'un habitant.

7 ans se sont écoulés depuis l'achat par la ville de Barentin du rez-de-chaussée de l'immeuble neuf "Alphonse Daudet. L'objectif était de permettre le déménagement (et le maintien sur la commune) d'un laboratoire d'analyses médicales.

En 2014, la chambre régionale des comptes s'est intéressée à ces "opérations d'urbanisation et de développement économique en louant des bâtiments d'exploitation à des entreprises avant que celles-ci ne les rachètent au terme du bail".

Elle relevait une anomalie : 

"la ville a acheté, en 2011, pour 1 530 000 €, le rez-de-chaussée du programme de construction « Alphonse Daudet » rue Leseigneur, livré en 2013, dans la perspective d’une location puis d’un rachat à moyen terme par un laboratoire d’analyses médicales. Or, cette acquisition ne fait l’objet d’aucun amortissement."

Dans ce dossier le maire de Barentin (depuis 1989) plaide la bonne foi. A deux ans des élections municipales, on suspecte aussi une manoeuvre politique.

" Il est envisageable éventuellement que des erreurs aient été commises mais tout a été validé. Maintenant les élus ont peur d'agir"

Reportage d'Emilie Leconte et Olivier Flavien 
 
Barentin (76) : 42 conseillers municipaux entendus par la gendarmerie



 

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus