Bois-Guillaume (76) : face à l'appétit des promoteurs, la première convention citoyenne de l'urbanisme est lancée

Les chantiers de petits immeubles poussent "comme des champignons" dans la commune résidentielle près de Rouen.Les habitants se sentent cernés et impuissants.Le nouveau maire lance un appel aux habitants pour créer la convention citoyenne qui rédigera les "règles du jeu" opposables aux promoteurs. 

Près de la route de Neufchâtel, encore un nouvel immeuble à la place d'une maison
Près de la route de Neufchâtel, encore un nouvel immeuble à la place d'une maison © S. Callier/France Télévisions

"Beaucoup de frustration, d'incompréhension, parfois de la colère". Le maire de Bois-Guillaume, Théo Perez, connait bien le sentiment de beaucoup d'habitants, qui voient leur ville grignotée par les chantiers. Cette préoccupation fut l'un des thèmes déterminants de la campagne électorale des municipales.

2021 débute avec une la mise en oeuvre d'une idée cohérente avec le collectif citoyen crée pour l'élection. Des habitants vont pouvoir rédiger la future charte de l'urbanisme de Bois-Guillaume.(13 800 habitants)

Pour constituer cette première convention citoyenne, un appel à candidature est lancé. Il faut se faire connaitre par mail à  concertation@ville-bois-guillaume.fr d'ici le 25 janvier. Il y aura ensuite un tirage au sort pour désigner un maximum de 25 personnes. Elles seront formées à l'urbanisme et l'architecture. 

Il faut freiner l'étalement urbain, éviter que la ville consomme des espaces naturels. Aujourd'hui la grande difficulté c'est que les opérateurs immobiliers vont d'abord traiter avec le propriétaire, achètent et vont voir la ville pour le permis de construire. La ville est un peu dos au mur, elle a deux mois pour réagir. L'objectif est d'inverser cette méthode.

Théo Perez, maire de Bois-Guillaume

Bois-Guillaume : une convention citoyenne face à l'appétit des promoteurs

Où construire ? Quels architectures et matériaux ?

A Bois-Guillaume, de belles demeures avec de grands jardins sont vendues à des promoteurs, au fil des successions. Des immeubles, limités en hauteur, sont construits à leur emplacement. Ils ont des styles différents et des espaces verts souvent étriqués. La route de Neufchâtel a beaucoup changé.

Les habitants des nouvelles résidences qui profitaient de la vue sur de beaux jardins, ont souvent le déplaisir de voir construit un autre immeuble à côté.

La charte d'urbanisme va, explique le maire, poser les "règles du jeu" qui seront présentées aux promoteurs. Elle sera conforme au plan local d'urbanisme de la métropole.  Objectif : plus de cohérence dans les nouvelles constructions, plus de qualité et de place pour la végétation.

Pourquoi ne pas demander aux  promoteurs des rappels du style des maisons bois-guillaumaises ? Les arbres remarquables, dont de très beaux cèdres, vont eux être répertoriés pour les préserver de leurs projets d'espaces verts paradoxalement sans grands arbres....

 

De jolies demeures avec jardin à Bois-Guillaume
De jolies demeures avec jardin à Bois-Guillaume © France Télévisions/ F. Bollez
Une maison typiquement dans le style bois-guillaumais
Une maison typiquement dans le style bois-guillaumais © Carte Postale ancienne/ Cparama.com

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement urbanisme aménagement du territoire