« Le cinéma va à nouveau pouvoir jouer son rôle social » se félicite Richard Patry

Au lendemain de l’allocution d’Emmanuel Macron, le président de la Fédération nationale des cinémas français se dit soulagé de pouvoir retrouver les spectateurs à partir du 15 décembre, avec un protocole sanitaire strict.
Image illustration
Image illustration © Marianne Martinez
Mardi 24 novembre, à 20h, lors de son allocution, le Président de la République a annoncé ce que tous les cinémas de France espéraient.

Si le 15 décembre, le confinement est bien levé pour tous les Français, alors les salles obscures ainsi que les théâtres et les musées pourront rouvrir.

Pour que cette sortie du confinement puisse avoir lieu a précisé le chef de l’Etat un peu plus tôt dans son discours, le nombre de contaminations doit être descendu à 5 000 par jour, avec environ 2 500 à 3 000 personnes en réanimation.

« La culture revient dans nos vies »

« C’est une très bonne nouvelle » a réagi Richard Patry, président de la Fédération nationale des cinémas français. « La culture va revenir dans nos vies C’est un retour à une certaine forme de normalité. Les Français vont pouvoir se détendre, retrouver le moral, en famille, entre amis, et profiter de leurs cinémas ».

Le natif d’Elbeuf, qui exploite plusieurs salles en Normandie, se réjouit de pouvoir retrouver les spectateurs.
 
Réouverture des cinémas : la satisfaction de Richard Patry

 

Renouer avec les spectateurs

Pour Richard Patry, cette décision va permettre de renouer avec les spectateurs, l'essence même du métier.
 

 Nous avons la chance d’être dans un pays qui respecte la culture. L’Etat nous a permis de tenir jusque-là grâce à des aides. Mais ce que nous demandions surtout, c’était le retour des spectateurs.

Richard Patry, président de la Fédération nationale des cinémas français


A priori, c’est donc chose faite. Si la réouverture se confirme le 15 décembre, elle se fera avec le retour d’un protocole sanitaire strict.

« La distanciation physique dans la salle et le port du masque obligatoire vont être remis en place. C’est un dispositif que nous avions déjà testé avec succès entre les deux confinements. En France, 25 millions de Français se sont ainsi rendus au cinéma entre le 22 juin et le 30 octobre. Et aucun cas de contamination n’a été signalé. »

Noël, une période phare pour le cinéma


Dès le 15 décembre, les Normands pourront aller voir de nouveaux films à l’affiche mais également retrouver la programmation en cours avant le second confinement.

« Noël est une période très forte pour le cinéma. La réouverture va s’effectuer juste avant les fêtes et nous en sommes heureux » poursuit Richard Patry.

« Et nos cœurs de ville vont retrouver leurs couleurs » précise l’homme d’affaires normand. Depuis le 30 octobre, beaucoup de salles ont éteint leur enseigne la nuit, voire retiré les affiches des films. « Plus de 100 villes sont équipées d’une salle en Normandie. Nous allons pouvoir rallumer nos devantures et pouvoir à nouveau jouer notre rôle social. »

Et de conclure : « nous espérons que 2021 sera une belle année de cinéma. Une année où nous allons reconquérir notre public et où le virus sera derrière nous. »
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture confinement santé société covid-19 économie