Fête et alcools dans les nuits armadiennes

Au coeur de la nuit armadienne, c'est souvent la fête avec parfois ses excès. Les bars des quais de Seine et les restaurants sont très convoités. Les concerts de la région sont aussi l'occasion de boire, mais de la bière. Rappelons que l'abus d'alcool est dangereux pour la santé.
Les bars et restaurant des quais de Seine sont noirs de monde en début de soirée. Tous ont un verre à la main. Mojitos et bière ont le vent en poupe.

Certains stands vendent du rhum, un alcool qui connaît une résurgence. Il faut dire que le rhum est lié à l'univers marin. Il est d'ailleurs venu sur notre continent par les mers.

Un texte du milieu du 17ème siècle parle de cette eau-de-vie sous le nom de “tue-diable”et “rumbullion”. Ses prétendues vertus médicinales en firent un composant des rations à bord des navires de l'époque.
En revanche pour les concerts de la région, pas d'alcools forts. Seule la bière est autorisée.

Or, l'alcool peut conduire à des comportements dangereux. Pour ces 10 jours d'Armada, l’Agence régionale de santé (ARS) a confié la coordination de la prévention à l’association la Boussole, qui chapeaute une quinzaine  d'associations regroupées sous la bannière Normandie Prev.

L'objectif, c'est aussi de leur donner tout le matériel qui va parfois avec la surconsommation d'alcool comme les préservatifs.On est dans la prévention, pas du tout dans une démarche moralisatrice.
Stéphanie Laudrel, Coordination Normandie Prév


Rappelons que l'alcool est à consommer avec modération. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.

Le reportage sur les nuits armadiennes de Félix Bollez et Stéphane l'Hôte

Avec les interventions de : 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armada mer sorties et loisirs grands voiliers alcool société