Les cyclistes gagnent du terrain dans l'agglomération rouennaise

En vue du déconfinement à compter du 11 mai 2020, la métropole rouennaise, comme d'autres villes en France, veut limiter le recours à la voiture comme alternative aux transports en commun, une série de premières mesures sont prises en faveur des transports plus doux.

A Rouen, sur les quais (Gaston Boulet/Mont Riboudet) permettant de rallier l'est à l'ouest, la voie de droite sera neutralisée au profit des cyclistes, d'autres axes seront concernés.
A Rouen, sur les quais (Gaston Boulet/Mont Riboudet) permettant de rallier l'est à l'ouest, la voie de droite sera neutralisée au profit des cyclistes, d'autres axes seront concernés. © Google Street View
Depuis la mi-avril, la Métropole rouennaise planche sur les transports plus doux et veut  favoriser l'usage du vélo. En ligne de mire, le déconfinement et la crainte de voir les habitants se détourner des bus ou métros au profit de leurs voitures.

Limiter le recours aux voitures

Plusieurs villes françaises se mobilisent, comme Rouen, pour inciter les habitants à utiliser leurs "petites reines" plutôt que de monter en voiture pour des déplacements courts entre leur domicile et leur travail. De quoi éviter les embouteillages et la pollution liée au trafic routier.
Le gouvernement a débloqué une enveloppe de 20 millions d'euros pour les y aider. 
 

Des aides pour réparer ou acheter un vélo

Un forfait de 50 euros est proposé pour faire réparer son vélo d'occasion. Les réparateurs seront référencés sur une plateforme de la fédération française des usagers de la bicyclette (www.fub.fr), disponible à partir du 11 mai.
 
A ce forfait s'ajoute une aide de la métropole rouennaise pour acheter un vélo neuf. Cette prime de 300 euros est valable pour l'achat de vélos électriques, cargos et pliables. 
Les vélos Cy'clic, en location dans 26 stations relais de la ville de Rouen, seront gratuits, cette mesure est temporaire. Depuis lé debut de la crise du Covid, le personnel soignant avait déjà accès à des abonnements gratuits pour faciliter leurs déplacements.

Des aménagements pour sécuriser les cyclistes


Pour sécuriser la ville, pour inciter de nouveaux citadins à remonter en selle, la métropole travaille avec les associations d'usagers (Sabine, Guidoline et Plein air). L'association Sabine par exemple propose depuis la mi-avril de nouveaux aménagements rapides pour préparer ce post-confinement, comme les voies neutralisées et mises à disposition des cyclistes.

Contrairement au temps long habituel de la ville, cette situation inédite nous montre, à travers dèjà de nombreux exemples en France et ailleurs, qu’on peut agir vite … et bien !

Pour faire rapidement de la place, des voies seront donc aménagées au profit des transports doux. La première  sera "nutralisée" début mai, il s'agit de l'axe est-ouest, quai Gaston Boulet et l'avenue du Mont Riboudet. La voie de droite sera destinée aux vélos. D'autres axes seront concernés, plus d'infos à venir.

Aménagement durable ou temporaire ?

Il faudra patienter encore un peu pour conniatre tous les réaménagements dans la métropole, il faudra patienter ausis pour conniatre la durée de ces améliorations. Une pste peut-être de réfelxion, le maire de Rouen, Yvon Robert, s'est exprimé en expliquant que "si des aménagements cyclables sont propices à un meilleur déconfinement et qu'ls permettent en complément d'accompagner la transition écologique, nous réfléchirons naturellement à les maintenir."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports vélo aménagement du territoire environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter