Décès d'un jeune homme en marge d'une rave party près de Rouen : les causes de la mort dévoilées

Publié le
Écrit par Amandine Pointel .

Disparu après une rave party illégale près de Rouen, le corps d'un jeune homme de 22 ans avait été retrouvé en début de semaine. L'autopsie révèle que sa mort serait liée à une chute accidentelle.

Qu'est-ce qui a provoqué la mort du jeune homme de 22 ans décédé après une rave party près de Rouen ? Une enquête a été ouverte après la découverte lundi 7 novembre 2022 à Petit-Couronne du corps d'un jeune homme disparu dans la nuit de samedi à dimanche après une rave-party non-déclarée sur un site industriel désaffecté situé sur la zone d'activités du Grand-Launay, au Grand-Quevilly. L'événement avait rassemblé plusieurs centaines de participants.

Une chute d'un toit

L'autopsie du corps a été effectuée mercredi 9 novembre, le procureur de la République de Rouen, Frédéric Teillet, a dévoilé les résultats. Selon le parquet, "il en résulte que les lésions constatées par le médecin légiste lui permettent d’établir que le décès est lié à une chute d’un point haut avec un arrêt brutal, sans trace d’intervention d’un tiers."

Au regard de la topographie des lieux et des blessures constatées, il a privilégié l’hypothèse d’une chute du toit du bâtiment de l’entreprise, au pied duquel le corps a été retrouvé.

Frédéric Teillet, procureur de la République de Rouen

"Ces conclusions sont conformes aux investigations des enquêteurs qui ont pu retracer le parcours de la victime depuis son départ de la rave party, et consulter les images de vidéo protection de l’agglomération sur lesquelles le jeune homme est vu seul", poursuit-il.

Des analyses toxicologiques viendront compléter les investigations, mais l’absence d’intervention d’un tiers dans la mort de la victime devrait conduire au classement sans suite de la procédure.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité