Déconfinement : comment se déroule le retour dans les transports en commun normands ?

Ce premier jour de déconfinement signifie reprise du travail pour certains, avec pour beaucoup un retour dans les bus, métros ou trains normands. Des retours modérés ce lundi 11mai au matin, avec assez peu de monde finalement dans les gares et un trafic à mi charge. 


 

Dans les trains, masques obligatoires et distances de sécurité.
Dans les trains, masques obligatoires et distances de sécurité. © Bérangère Dunglas / France Télévisions
C'était un moment clé attendu par beaucoup, redouté par d'autres, mais indispensable à cette première étape du déconfinement. Le retour dans les transports en commun s'est donc déroulé dans le calme ce lundi matin 11 mai, à la fois dans les trains normands, comme dans les bus et métros des principales métropoles régionales, à commencer par ceux de l'agglomération rouennaise.  
 

Une gare SNCF plutôt tranquille mais entièrement balisée 


En temps normal, 18 000 personnes allaient travailler à Paris chaque jour. Mais pendant le confinement, seules 200 personnes faisaient l'aller retour quotidien.
Un chiffre qui s'explique aussi par la stratégie déployée par la SNCF qui ne faisait rouler que 50% des trains.

Résultat, difficile de revenir à une situation normale. Dans la gare SNCF de Rouen, en cette première matinée déconfinée, ce n'était donc pas la foule des grands jours.
Des procédures de contrôles étaient d'ailleurs toujours en place avec, dès l'entrée de la gare, un accès filtré par des agents de la police ferroviaire. 

 
© Bérangère Dunglas/ France 3 Normandie

Pour pouvoir accéder à la gare, plusieurs conditions étaient donc encore requises: il fallait à la fois porter un masque, posséder un titre de transport et une attestation employeur pour ceux qui allaient à Paris. 

De plus, afin d'éviter que les voyageurs ne se croisent, des sens de circulations et une importante signalétique ont été aussi mises en place :

Pour Nathalie Buisson, directrice des gares Normandie, il s'agissait surtout de faire simple, clair et efficace : 

A l'intérieur de la gare, il s'agit d'abord d'un marquage au sol assez simple que l'on retrouve aussi sur les quais, qui distingue des zones où l'on circule et des zones d'attente ou de stationnement. L'objectif, c'est toujours de respecter la distanciation sociale entre les personnes.

 

Un marquage au sol sur les quais SNCF rouennais
Un marquage au sol sur les quais SNCF rouennais © Bérangère Dunglas / France Télévisions


Un trafic adapté aux besoins 

Question trafic, même si cette première matinée a été un peu perturbée par la chute d'un arbre sur les voies du Paris-Dieppe, là aussi, un plan spécial a été déployé.

Pour cette journée de déconfinement, la SNCF a ainsi prévu de faire rouler 75 % de ses trains en période de pointe et de mettre systématiquement des doubles rames.
Des prévisions établies en fonction des retours de sondages, effectués tout récemment auprès des voyageurs réguliers. 


Pour Philippe Lefevre, directeur régional adjoint SNCF des voyageurs Normandie, cette aide a été précieuse : 

Les clients, les abonnés, les associations d'usagers des lignes normandes, ont déclaré leur intention de revenir cette première semaine entre 25% à 35%, ce qui nous a permis d'établir un plan de transports le plus adéquat possible.

 

 

Des réservations obligatoires 


Mais pour contrôler le nombre de voyageurs à bord, la réservation est désormais obligatoire sur le Paris-Rouen. 
Des conditions d'accueil et de transport qui finalement rassurent plutôt les voyageurs rencontrés dès ce lundi matin.  

Par exemple, Pauline, qui travaille en milieu hospitalier, n'a pas remarqué de stress particulier car,

Tout le monde prend ses précautions, donc ça ne fait pas peur mais, il faut juste que les gens soient vigilants.


Charlotte, professeur travaillant à Asnières sur Seine, a fait le même constat : 

Je ne me sens pas effrayée, on verra ce soir et dans les jours suivants mais, pour le moment, il n'y a pas vraiment foule!

 
Ambiance en gare de Rouen pour le déconfinement ©France 3 Normandie
 

Pour se rendre compte de la situation en temps réel, des comptages ont lieu pour chaque train et le dispositif pourra être adapté si le nombre de voyageurs augmente par la suite. 
 

Au Havre, pas de foule dans les bus et tramways LIA 


Du côte des transports urbains, aucune affluence n'a non plus été remarquée dans les grandes villes normandes et les fréquences de rotations ont été ajustées.  

Au Havre, par exemple, en moyenne ce lundi matin, le service des cars, bus et tramways du réseau LIA a été remonté à 70% du trafic pré-covid pour répondre mieux au retour au travail d'une partie des travailleurs et des élèves. 
 

Mais pour monter à bord des véhicules, des nouvelles procédures de sécurité ont été instaurées pour respecter les règles sanitaires :
 
Des conditions apparemment bien respectées par une quarantaine de voyageurs dans les tramway, et une quinzaine par bus.
Le déconfinement dans le réseau de transports publics havrais s'est donc déroulé très calmement, sans hystérie. 

 
Une place sur deux dans les bus havrais
Une place sur deux dans les bus havrais © France 3 Normandie


Une montée en pression très progressive


Autres précautions, des distributeurs de mousse désinfectante ont fait aussi leur apparition aux entrées des véhicules. 

Selon Jérôme Léger, directeur Transdev Le Havre, barres, boutons pressoirs et autres appui-têtes n'auront probablement jamais été aussi propres !

Chaque véhicule, bus ou tramway du réseau LIA, est désinfecté deux fois par jour. Et nous avons même renforcé ce nettoyage avec des équipes de journée qui nettoient tout à l'intérieur!

Pourtant, au Havre, le véritable test pourrait se produire dans les prochaines heures. 

Les voyageurs devraient être en effet être plus nombreux avec l'ouverture des salons de coiffure et des magasins non alimentaires.
Ces usagers vont forcément s'additionner aux élèves et salariés de retour à leur domicile, et il faudra alors pour eux, faire preuve d'encore plus de vigilance. 

 
Pas de foule sur le réseau havrais ©France 3 Normandie

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société transports urbains économie transports transports en commun
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter