Déjà 34 jours sur les glaces de l'Antarctique pour le jeune explorateur Matthieu Tordeur

Le 11 novembre dernier, Matthieu Tordeur se lance dans son défi fou : pour parcourir 1150kms en skis, seul, sur le continent le plus hostile du la planète. L'explorateur originaire de Mont-Saint-Aignan, a déjà parcouru plus de la moitié du chemin qui l'amènera au Pôle Sud. Carnet de bord.

Jour 29: il aperçoit les montagnes Thiels, l'horizon est rompu!
Jour 29: il aperçoit les montagnes Thiels, l'horizon est rompu! © Matthieu Tordeur
Ce vendredi 28 décembre, cela fait 34 jours que Matthieu Tordeur est seul au milieu de l'Antarctique.
L'explorateur de 26 ans, originaire de Mont-Saint-Aignan près de Rouen, est parti le 11 novembre 2018 pour une aventure exceptionnelle sur le continent le plus hostile du monde : parcourir 1150 km à à ski, en une cinquantaine de jours.

Le jeune homme tient un carnet de bord très précis dans lequel il raconte ses exploits quotidiens.

 

Je suis lent et je dépense une énergie considérable à me battre dans cette neige, c'est épuisant. Matthieu Tordeur, le 21 décembre 2018


A mi-parcours, il explique que les conditions météorologiques inattendues et plutôt défavorables l'ont ralenti. La neige tombe en abondance, elle est lourde et humide et l'empêche d'avancer à un bon rythme avec son traîneau. Etant donné qu'il transportait de la nourriture pour 50 jours, il a dû se résoudre à se rationner pour atteindre sereinement son objectif. Il lui reste 467 km à parcourir, inenvisageable en 16 jours. Son périple va sans doute durer plus longtemps que prévu.
Plusieurs options s'offrent à lui pour atteindre son objectif :   

En cette veille de Noël à Thiels Corner, je m’offre le plus beau cadeau de Noël : je suis désormais à mi-chemin vers le pôle Sud ! J’aurais mis 31 jours, soit beaucoup plus que ce que j’imaginais en raison de conditions météo tout à fait exceptionnelles cette saison. Mais c’est ça aussi l’aventure. L’incertitude, la prise de risque, l’inconnu, l’adaptation... C’est dur, mais c’est ce que je suis venu chercher ici. Matthieu Tordeur, le 24 décembre 2018


Le jeune homme a passé le réveillon de Noël seul, non loin des montagnes Thiels, au Thiels Corner. C'est l'endroit où les petits avions qui vont et viennent au Pôle Sud se ravitaillent en fuel. Il n'y a qu'une petite piste d'atterrissage et des toilettes publiques, les plus isolées du monde !

Le mercredi 26 décembre, Matthieu fait une rencontre improbable : trois 4X4 de touristes asiatiques conduits par des Islandais. Ils étaient partis du Pôle Sud 48h auparavant. Après un chaleureux et bienvenu contact humain, chacun est reparti dans sa direction.

Voici quelques photos de l'aventure de Matthieu Tordeur !
 
Matthieu Tordeur et sa pulka
Matthieu Tordeur et sa pulka © Matthieu Tordeur
L'horizon monotone
L'horizon monotone © Matthieu Tordeur
Le jeune homme parcourt en moyenne 22kms par jour
Le jeune homme parcourt en moyenne 22kms par jour © Matthieu Tordeur
Il nous présente les toilettes les plus isolées du monde
Il nous présente les toilettes les plus isolées du monde © Matthieu Tordeur
Après 33 jours de solitude, Matthieu Tordeur a croisé des touristes asiatiques en 4X4
Après 33 jours de solitude, Matthieu Tordeur a croisé des touristes asiatiques en 4X4 © Matthieu Tordeur
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie réforme territoriale sorties et loisirs exploit société sport neige météo tourisme économie