Le département de Seine-Maritime repassera-t-il au 90km/h ?

© L'YONNE REPUBLICAINE MAXPPP Jérémie FULLERINGER
© L'YONNE REPUBLICAINE MAXPPP Jérémie FULLERINGER

Plusieurs départements ont fait le choix de revenir aux 90km/h sur certaines routes départementales. Qu'en est-il en Seine-Maritime ?

Par Maxime Fourrier

L'abaissement de la vitesse de 90km/h à 80km/h avait fait grand bruit. Depuis le 1er juillet 2018, les routes départementales françaises étaient limitées à 80km/h jusqu'à ce que le gouvernement fasse marche arrière... en tout cas en partie. Fin 2019, le parlement adopte la loi d'orientation des mobilités qui permet aux conseils départementaux de repasser certaines routes départementales aux 90km/h sous certaines conditions.

Depuis, deux départements, la Seine-et-Marne et la Haute-Marne, ont acté le retour aux 90km/h. Deux autres devraient suivre : les Deux-Sèvres et la Charente. Au total, 25 départements ont annoncé leur intention de revenir à 90 km/h.
 

En Haute-Marne, 476 kilomètres sont concernés par ce retour aux 90 km/h sur les 3700 que compte ce réseau départemental. "Je reste fidèle à mes engagements (...) Depuis mai, le conseil départemental de Haute-Marne est favorable au retour des 90 km/h. Ce qui a été voté n'a pas évolué, nous avions déjà tout anticipé, réalisé des études d'accidentologie, tronçon par tronçon" avait expliqué Nicolas Lacroix, président du conseil départemental de Haute-Marne. Réponse du ministre de l'Intérieur, favorable aux 80km/h :

Le jour où l’on constatera que sur les routes où l’on a augmenté la vitesse, on a augmenté le nombre de morts, chacun devra aussi se regarder dans la glace
-Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur

En Normandie, le département de la Manche avait un temps considéré un retour au 90km/h sur certains tronçons. "Je suis plutôt favorable au maintien à 80km/h sur l’essentiel du réseau départemental. Par contre, on pourrait envisager que sur les plus grands axes, ce qu’on appelle le réseau structurant qui rejoint les plus grandes villes du département, qu’on puisse par exception rouler à 90km/h" expliquait Marc Lefèvre, président du département. Il s'était finalement ravisé fin décembre 2019.

Et en Seine-Maritime alors ?

Comme tous les autres départements, la Seine-Maritime est passée aux 80km/h le 1er juillet 2018. Des automobilistes seino-marins avaient pourtant protesté contre cette mise en place. Aujourd'hui, le président du département se satisfait de la mesure. 

14 personnes sont décédées sur les routes de Seine-Maritime en 2019, 29 étaient mortes l'année précédente. Nous avons donc épargné 15 vies l'année dernière sur les routes de notre département. [...] La baisse du nombre de tué est sans doute en lien avec la baisse de la vitesse de 90 à 80 km/h.

Le département investi 49 millions d'euros par an pour sécuriser nos routes. Nous avons divisé par deux le nombre de morts sur les routes de Seine-Maritime - Bertrand Bellanger, président du département de Seine-Maritime.

A travers ses propos, Bertrand Bellanger laisse entendre que la limitation de vitesse sur les routes départementales ne changera pas. Elle restera à 80 km/h. "Les vies n'ont pas de prix," explique le président du département.

VIDÉO : interview du président de Seine-Maritime, Bertrand Bellanger

Le département de Seine-Maritime repassera-t-il au 90km/h ?
Interview : Salima Zeggaï, Bruno Belamri - F3

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus