TEMOIGNAGES : la reconstruction mammaire après un cancer du sein, un choix personnel

Sophie et Agnès, 2 femmes qui ont fait des choix différents / © France 3 Normandie
Sophie et Agnès, 2 femmes qui ont fait des choix différents / © France 3 Normandie

1 femme sur 8 sera confrontée à un cancer du sein au cours de sa vie. L'ablation du sein ou mammectomie, est parfois inévitable. Qui sont ces femmes qui choisissent la reconstruction mammaire ? Pourquoi certaines la refusent ?
Témoignages.

Par ADV

Le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent. Il touche chaque année près de 49 000 femmes en France et reste la principale cause de mortalité par cancer chez la femme. Mais s'il est détecté tôt, il peut être guéri dans 9 cas sur 10.

Le traitement du cancer du sein nécessite dans 28% des cas, une ablation du sein, aussi appelée mammectomie ou mastectomie. Une intervention chirurgicale lourde pour les patientes, physiquement et psychologiquement. Angèle de Vecchi a rencontré deux femmes exceptionnelles qui ont fait preuve du même courage façe à la maladie. Ce qui les distingue ? Leur choix sur la reconctruction mamaire une fois leur traitement terminé.
 


2 femmes, 2 visions

Une fois reconstruite, je vais oser plus, aller de l'avant.
Sophie - 54 ans

Nous avons suivi 2 femmes dans leur parcours de reconstruction. L'une, Sophie a choisi de se faire reconstruire le sein par une technique de lipofilling mammaire. Elle se rend tous les 3 mois au centre de cancérologie de Rouen, le centre Henri Becquerel pour des interventions chirurgicales lourdes, des injections de cellules graisseuses dans le sein. A chaque intervention, elle est endormie sous anesthésie générale et est en arrêt de travail pendant les semaines suivantes.
 

Ce torse était quelque chose de douloureux et difficile.
Agnès - 50 ans

La seconde, Agnès a subi 2 mastectomies, la dernière il y a 5 ans, et a toujours refuser de se faire reconstruire la poitrine. Mais elle se sent prête à se jeter à l'eau : se faire tatouer ce torse mutilé, qu'elle assume depuis 5 ans maintenant.
 
La reconstruction mammaire, un choix personnel
Témoignages de 2 femmes aux parcours différents


Un choix personnel


La perte d'un sein est une phase difficile pour une femme et juste après l'opération beaucoup n'imaginent pas s'engager dans un processus de reconstruction. Il faut parfois du temps avant de prendre cette décision.
Nombreuses sont celles qui choisissent de vivre après des prothèses externes pour retrouver une apparence "normale", une silhouette féminine. Elles permettent aussi de retrouver un sein social, celui que l'on montre à la société. Mais l'utilisation de ces prothèses est contraignante, parfois gênante et surtout éphémère.
La reconstruction mammaire se présente alors comme une solution viable.
La démarche doit être réfléchie, étudiée, accompagnée par des professionnels de santé car il est parfois compliqué pour ces femmes d'être à nouveau confrontée à l'univers médical.
Chaque femme a aussi le choix de la technique de reconstruction mammaire qui sera la plus appropriée. Retrouver son intégrité, reprendre le cours de sa vie, sont les principales raisons qui poussent une femme à faire ce choix.



 

Sur le même sujet

Réaction de Brigitte Lebrethon au décès de Jacques Chirac 26 septembre 2019

Les + Lus