Enquête de la police de Rouen après l'attaque d'un chauffeur de bus

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet .

Le conducteur d'un bus F3 de la TCAR a été agressé et frappé au visage à Saint-Etienne du Rouvray pour avoir refusé de stopper entre deux arrêts.
 

Le chauffeur de bus circulait hier soir (mercredi 2 septembre 2020) en direction de Oissel (au sud de Rouen) quand, un peu avant 23h30, plusieurs passagers du bus, quatre jeunes hommes, ont exigé de pouvoir descendre (selon nos confrères de la radio France Bleu Normandie) avenue Croizat à un endroit non prévu, entre deux arrêts, ce qui est interdit.

Roué de coups

Face au refus du chauffeur du bus, ces jeunes se sont approchés du poste de conduite et ont franchi la paroi transparente anti-covid pour attaquer le salarié de la TCAR.

"Les agresseurs ont porté de multiples coups au visage", a annoncé ce jeudi la préfecture de Seine-Maritime dans un communiqué
Une source policière a précisé à l'AFP qu'outre l'agresseur, "trois personnes qui l'accompagnaient lui ont craché dessus et ont filmé la scène".
La victime a été transportée au CHU par les pompiers.

Une enquête a été ouverte pour violences volontaires commises en réunion sur une personne chargée d'une mission de service public.

Pierre-André Durand, préfet de la région Normandie, préfet de la Seine-Maritime, condamne avec force cette agression inacceptable et apporte tout son soutien à la victime.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité