Football : le FCR va pouvoir reprendre la compétition

La pandémie laissait les clubs amateurs de foot dans le brouillard. Privé de match depuis des mois, le Football Club de Rouen va pouvoir reprendre la compétition. 

Les joueurs du FC Rouen dans l'attente de la reprise du championnat
Les joueurs du FC Rouen dans l'attente de la reprise du championnat © FranceTélévisions

Ils n'avaient pas disputés de match depuis la mi-octobre. Finalement, les dianles rouges vont pouvoir reprendre les entraînements et la compétition. La Fédération Française de Football a annoncé mardi 19 janvier la reprise avec des conditions sanitaires strictes pour les clubs amateurs toujours engagés en Coupe de France. La Coupe de France reprendra pour les clubs amateurs à partir du 30 janvier prochain et se dérouleront à huis clos.

Privés de matchs depuis 4 mois

Voilà 4 mois que le sport amateur était privé de compétition. Le football n'échappe pas à la règle. Le Football Club de Rouen non plus. 

L'année dernière, la pandémie avait privé les footballeurs rouennais d'une montée en N1 (l'équivalent de la 3ème division nationale). Cette année, du fait des consignes sanitaires, le club entraîné par David Giguel devait même se contenter des entraînements pour continuer d'exister. 

"C'est compliqué de garder le groupe impliqué. On espère que la fédé va pouvoir nous indiquer une date de reprise en championnat ou en coupe de France", explique David Giguel, entraîneur du FC Rouen.

Des dettes mais pas de recettes

Les joueurs qui évoluent donc en N2, 4e division à échelle nationale, vivent du football sans pouvoir le pratiquer. Mais cette absence de compétition met l'économie du club sous tension. Elle oblige le FCR à se mettre à la diète.  

Tous les clubs de Ligue 1 ont rendez-vous avec leurs joueurs pour certainement baisser leurs salaires. (...) Je me plierai à ce que va dire le club (NDLR : le FCR). Vous ferez ce que vous voudrez...

David Giguel, entraîneur du FC Rouen

L'entraînement : seule source de motivation 

Pour ces joueurs qui attendaient désepéremment de jouer, le temps était long... La motivation vient lors des entraînements qui deviennent alors des compétitions entre joueurs. "On ne joue plus le week-end devant un public alors l'entraînement : c'est la récompense qu'on n'a plus. On reste des compétiteur", raconte Abdelali Ouadah, défenseur du FC Rouen.

L'objectif du club reste la N1 à terme. Mais la N2 c'est compliqué. Beaucoup d'équipes prétendent au titre. (...) On va tout mettre en oeuvre pour que ça arrive le plus vite possible.

David Giguel, entraîneur du FC Rouen

FC Rouen : le foot en salle d'attente

VIDEO : le reportage de Félix Bollez et Patrice Cornily (montage : Xavier Robert), avec les interviews de : 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc rouen football sport covid-19 santé société crise économique économie