• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Gilets jaunes en Seine-Maritime : moins de manifestants et quelques incidents

© Jérôme Bègue / France 3 Normandie
© Jérôme Bègue / France 3 Normandie

Le nombre des barrages et des manifestants est en baisse ce mardi au 4ème jour du mouvement. Malgré tout, le trafic a été fortement perturbé sur plusieurs points en Seine-Maritime. Les forces de l'ordre multiplient les interventions pour rétablir la circulation. 

Par DM Claude

"La tendance est globalement à la baisse dans le département et l'on constate plus de tensions" affirme la préfecture de Seine-Maritime.
Sans vouloir donner des chiffres précis, les représentants de l'état affirmaient à 11 h 30 que le nombre des manifestants et celui des barrages diminuent d'heure en heure. 

Rouen 

Dans l'agglomération rouennaise, les forces de l'ordre sont intervenues quelques instants ce matin au rond-point des vaches et à celui de la Motte pour fluidifier le trafic. 
Au MIN, les dockers ont bloqué la circulation provoquant des grosses perturbations. 
Intervention également aux abords de la zone commerciale de Tourville la Rivière. Les 4 barrages ont été libérés en milieu de matinée. 
A Barentin, les gendarmes ont joué au chat et à la souris avec les manifestants. Ces derniers se sont déplacés en fonction des interventions des forces de l'ordre. 
 

Dieppe 

La mobilisation est certes en baisse depuis samedi mais Dieppe reste la ville où la mobilisation reste la plus forte. Les pêcheurs se sont associés au mouvement des gilets jaunes et ont rejoint les manifestants sur les 4 ronds points situés près de l'usine Toshiba, la zone Eurochanel, au rond point des Canadiens ou encore à Arques la Bataille. 
 

Le Havre : 

Les barrages filtrants restent les mêmes : près de l'aéroport d'Octeville, au stade Océane et au rond point de la Brèque à Harfleur. La préfecture n'exclue pas de faire intervenir les forces de l'ordre, dans la journée, pour fluidifier le trafic. 

Les Ponts 

 

Le pont de Normandie : peu de perturbation ce matin malgré l'intervention de manifestants du Calvados qui ont rejoint le péage. 
Le pont de Tancarville : un barrage filtrant qui a occasionné quelques bouchons ce matin. 

 

 

Quelques incidents 

Police et gendarmerie de Seine Maritime ont procédé à 22 interventions, depuis samedi sur tout le département.
11 parmi les manifestants et autant parmi les automobilistes bloqués. 
Lundi soir (19 novembre), les gendarmes normands ont interpellé un automobiliste énervé qui a voulu en découdre avec les manifestants en sortant un fusil. La scène s'est produite sur un barrage à Mers les Bains, en limite de la Somme et de la Seine-Maritime. 

Les pompiers de Seine-Maritime sont intervenus ce matin à 4 reprises sur la voie publique pour des feux liées au manifestations des gilets jaunes :
  • 2 à Tourville la Rivière 
  • 1 à Saint Etienne du Rouvray
  • 1 à Gonfreville l'Orcher

A Arques la Bataille, près de Dieppe, les pompiers sont intervenus à 11h30 pour secourir un automobiliste bloqué dans un barrage victime d'une crise d'hypoglycémie. 

Les difficultés des sapeurs-pompiers

Les hommes du feu rencontrent des difficultés dans l'exercice de leur travail. Notamment pour se rendre en urgence sur des interventions.
Certains véhicules de secours ont été bloqués dans la circulation et à certains barrages. 
D'autre part, des sapeurs pompiers volontaires, en tenue, se sont trouvés dans l'incapacité de rejoindre leur caserne pour partir en intervention ou renforcer les effectifs. Ils se sont trouvés bloqués par les gilets jaunes. 

Dans un communiqué qui nous a été adressé ce matin les sapeurs pompiers demandent la bienveillance des manifestants pour ne pas entraver l'action des secours. "Chaque minute compte pour sauver une vie !". 

 

Sur le même sujet

La cathédrale de Rouen a connu plusieurs incendies

Les + Lus