Grand-Couronne : des salariés d'UPM Chapelle Darblay bloquent leur usine

© France Télévisions / Bruno Belamri
© France Télévisions / Bruno Belamri

Les accès à l'usine UPM Chapelle Darblay de Grand-Couronne (76) sont bloqués par des salariés ce lundi 13 janvier 2020. Les ateliers sont à l'arrêt depuis ce matin. Une action symbolique pour demander un report de la procédure d'information consultation qui pourrait mener à la fermeture du site.

Par M.M, avec l'AFP

En septembre, UPM avait annoncé la mise en vente de son usine de papier journal, située sur la commune de Grand-Couronne (Seine-Maritime) et qui emploie 236 personnes.
 

Cinq repreneurs seraient intéressés par l'usine de recyclage de papier des bords de Seine. Trois l'ont visitée. Mais l'horloge"tourne" pour les salariés. Le propriétaire finlandais UPM avait fixé le début du processus de fermeture au 13 janvier si un repreneur n'était pas trouvé. Mais aujourd'hui 13 janvier 2020, aucune nouvelle. La CGT demande des réponses.
 
Chapelle Darblay : interview de Cyril Briffault CGT

"C'est une action symbolique. On ne veut pas laisser UPM dérouler son calendrier. Nous demandons un report de l'ouverture de la procédure d'information consultation", a fait savoir Julien Sénécal, secrétaire CGT du Comité social et économique (CSE).

"La date du CSE pour l'ouverture d'une procédure information-consultation en vue d'une éventuelle fermeture n'est pas encore connue. La convocation se fera dans les jours prochains", a indiqué la direction, évoquant "plusieurs marques d'intérêt mais pas d'offre ferme de reprise. Les partenaires sociaux ont demandé un décalage de ce processus auquel UPM n'a pas donné suite. L'entreprise va continuer à étudier les offres de reprises durant la procédure d'information-consultation pour une éventuelle fermeture du site".

Ce blocage durera le temps qu'il faudra pour avoir des réponses, selon les syndicalistes rencontrés sur place.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus