• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Hauts de Rouen : les migrants ont quitté le gymnase Jean-Giraudoux

Le gymnase Jean-Giraudoux, sur les hauts de Rouen. / © Bruno Belamri
Le gymnase Jean-Giraudoux, sur les hauts de Rouen. / © Bruno Belamri

Le tribunal administratif de Rouen a jugé légale la procédure d'expulsion du gymnase Jean-Gireaudoux, hier. Ce matin, une cinquantaine de demandeurs d'asile et de migrants ont quitté les lieux. 22 d'entres eux sont conduits dans différents centres d'hébergement, en Normandie. 

Par Simon Auffret

Arrivés le 6 juillet dans le gymnase Jean-Giraudoux, à Rouen, une cinquantaine de migrants - 30 d'entres eux effectuant une demande d'asile - ont quitté les lieux ce matin (17/08/2017).

Le maire de Rouen, Yvon Robert, les forces de l'ordre et l'association Solidarité HDR, soutenant ces migrants originaires du Soudan et de Somalie notamment, étaient présents sur place.

Sur l'ensemble des personnes, 30 demandeurs d'asile se sont vus proposer des places en centre d'hébergement, dans la région. 22 ont accepté, 8 ont refusé. Les autres migrants attendent d'être reçus par la préfecture pour effectuer la démarche leur permettant d'accéder au statut de demandeur d'asile. En attendant, Solidarité HDR a assuré qu'une solution de logement serait trouvée. 

Après la décision du tribunal administratif de Rouen, jugeant légale la procédure d'expulsion engagée par la mairie, c'est d'abord une action dans la concertation entre les différentes parties que souhaitaient la préfecture, la municipalité et l'association Solidarité HDR. L'opération de ce matin s'est déroulée dans le calme.

Reportage de Virginie Ducroquet, Angèle De Vecchi, Bruno Belamri et Pierre Cadinot. 
 



 

Sur le même sujet

La Normandie présente en force au salon du Bourget 2019

Les + Lus