L'hôpital psychiatrique du Rouvray réclame des moyens supplémentaires

© Bruno Belamri
© Bruno Belamri

La direction a promis 5 postes supplémentaires alors que les syndicats en réclament 50. Les personnels de l'hôpital du Rouvray craignent pour la prise en charge des patients.

Par Maxime Fourrier

La grève se poursuit au Centre hospitalier psychiatrique du Rouvray. Malgré les annonces, le personnel maintient la pression sur la direction. Pour les grévistes, les moyens sont très insuffisants pour prendre en charge correctement les patients. Le CHSCT de l'établissement dénonce "la dégradation des conditions de travail, le sous-effectif chronique de soignants et l'augmentation anarchique des prises en charge de patients en surnombre."

Depuis le mois de janvier, l'établissement est complètement saturé, 34 lits supplémentaires ont été installés et aucun soignant n'a été recruté. La direction de l'hôpital estime que le nombre d'hospitalisation a augmenté de 14,5% par rapport à février 2017. La direction a décidé de recruter 3 infirmiers et 2 aides-soignants "déployé dans les unités les plus en difficultés", insuffisant pour les syndicats qui réclament 50 postes supplémentaires.


Une assemblée générale a eu lieu ce lundi après-midi pour faire le point sur le mouvement de grève qui se poursuit mardi 27 mars à partir de 06h30

© Véronique Arnould
© Véronique Arnould


VIDÉO : le reportage de Véronique Arnould et Bruno Belamri avec les interviews de
  • Guillaume Depauw, infirmier dans l'unité de pédopsychiatrie
  • Jean-Yves Herment, infirmier - Secrétaire CFDT

Grève HP du Rouvray

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus