Il a poignardé à mort son meilleur ami dont il était tombé amoureux : 18 ans de réclusion criminelle

La cour d'assises de Rouen a condamné Julien, vendredi 12 avril 2024, à 18 années de réclusion criminelle pour avoir poignardé à mort Maxime, son meilleur ami, dont il était tombé amoureux. Récit.

C'est un procès sans zone d'ombre pour l'avocat général. Les faits sont connus et horodatés. Sur le banc des accusés, Julien, la trentaine, dissimule son visage et garde la tête baissée. Il garde la tête baissée, car, dit-il, il a honte.

14 coups de couteau

Honte d'avoir, il y a trois ans, le 26 juillet 2021, tué Maxime, âgé de 25 ans, de 14 coups de couteau à la gorge, dans le dos et sur la jambe dans la cage d'escalier d'un immeuble de la rue Jeanne-d'Arc, à Rouen.

Pour rappel, ce jour-là, au lendemain d'une soirée où l'alcool coule à flots, Julien avoue à Maxime être tombé amoureux de lui. Et cette amitié fusionnelle qu'ils partageaient vole en éclat.

Rejeté, Julien agresse Maxime avec "une incontestable sauvagerie", selon l'avocat général, tandis que ce dernier tente de fuir. Lors de ce troisième et dernier jour de procès aux assises de Rouen, une avocate des parties civiles relève que l'accusé a un profil atypique.

durée de la vidéo : 00h01mn19s
{} ©France télévisions

Une famille brisée

Il a conscience de ses actes et est d'une intelligence supérieure à la moyenne, il est marqué par des problèmes d'addictions à l'alcool et au cannabis. Mais ce profil n'enlève rien à l'horreur de la situation, selon l'avocate des parties civiles. Elle rappelle que la vie de la famille de Maxime a été brisée. Sa mère suit un traitement médicamenteux et son petit frère souffre de crises d'angoisse. 

Cette famille traumatisée cherche encore des réponses. Elle espère trouver un peu d'apaisement avec le procès. Le ministère public en a requis 18 ans de réclusion criminelle, ainsi que 10 de suivi sociojudiciaire à sa sortie de prison. Les juges et les jurés ont condamné Julien à 18 ans de réclusion criminelle.