Impôts sur le revenu : 5 conseils de fiscaliste pour bien remplir votre déclaration

La déclaration d'impôts 2022 sur les revenus 2021 est à faire entre le 24 mai et le 6 juin, selon votre numéro de département. Pour ceux qui ont quelques doutes au moment remplir ce document, voici les conseils d'un avocat fiscaliste rouennais.

Avec la mise en place du prélèvement à la source (pour les salariés) et le remplissage de la feuille d'impôts, la déclaration de revenus est simplifiée. Reste toutefois à réaliser la déclaration en ligne dans les temps.

En 2022, les dates sont fixées à minuit, au 24 mai pour le département du Calvados, au 31 mai pour l'Eure et la Manche, et au 6 juin pour l'Orne et la Seine-Maritime.

Et attention, le document pré-rempli peut comporter des erreurs selon Julien Soucy, avocat fiscaliste à Bois-Guillaume (Seine-Maritime), alors voici cinq conseils pour bien remplir sa déclaration. 

1- Vérifier les chiffres pré-remplis et les modifier en cas d'erreur

Selon le fiscaliste, les erreurs sont rares mais elles existent. Mieux vaut donc vérifier les éléments fournis par les services fiscaux.

Il peut être utile de vérifier si les sommes correspondent bien à ce qui a été payé. Pour cela, il y a l'espace personnel du site impots.gouv.fr. On peut visualiser l'historique des prélèvements sur son compte bancaire. Il faut vérifier l'exactitude des montants pré-renseignés, y compris les traitements et salaire, les pensions de retraite. Il arrive qu'il y ait des omissions.

Julien Soucy, KPMG avocats à Bois-Guillaume

En cas d'augmentation de salaire en cours d'année, il est possible de moduler les prélèvements pour se caler à la situation réelle de son revenu en se rendant sur l'espace personnel du site impots.gouv.fr.

2- Bien déclarer ses revenus fonciers et ses charges

Côté patrimoine, il n'y a pas besoin de déclaration pour une assurance vie ou un livret A, les deux placements préférés des Français. En revanche, les revenus fonciers (liés au fait de louer un bien immobilier) sont soumis à déclaration sur le formulaire numéro 2044.

Le contribuable peut déduire les charges foncières lorsqu'elles sont liées à des travaux d'entretien, de réparation ou d'amélioration de l'habitat. "Mais lorsque l'enveloppe est trop importante même pour des charges déductibles, les charges sont considérées comme des dépenses de reconstruction par l'administration fiscale. Elles ne sont plus déductibles" précise Julien Soucy. Il faut faire un arbitrage en fonction de la situation la plus favorable au déclarant.

3- Indiquer tout changement dans sa situation de famille

La naissance d'un enfant ou un divorce peut faire évoluer sa situation fiscale. Le changement de situation familiale s'inscrit dans le cadre des modulations d'imposition que l'on peut mettre en place sur son espace personnel en ligne. L'avocat fiscaliste indique que le site impots.gouv.fr apporte de nombreuses précisions pour aider le contribuable dans ce cas. Suite à un divorce, la déclaration des pensions dépend du lieu de résidence de l'enfant (résidence exclusive ou alternée). Là encore le site des Impôts aide à s'y retrouver.  "Les situations qui paraissent simples le sont rarement" explique Julien Soucy.   

4- Vérifier si ses travaux d'isolation du logement sont bien déductibles

"Il n'y a pas eu d'évolution récente du CITE, le crédit d'impôts pour la transition énergétique" explique Julien Soucy. Il rappelle, depuis quelques années, le champ d'application est de plus en plus réduit et soumis à des conditions de ressources du ménage.

Pour déduire des dépenses réalisées en 2021, il faut que les devis aient été signés en 2019 ou 2020 et que des acomptes aient été versés sur cette période.

Julien Soucy, avocat fiscaliste

5- Penser à déduire les dons faits à des associations ou des fondations

Les différentes situations de crise de l'année 2021 ont poussé de nombreux Français à donner à des associations. Ces derniers sont déductibles à 66% de ses impôts sur le revenu (à concurrence d'un plafond de 1000 euros). La déduction peut même monter à 75% pour les organismes d'aide aux personnes en difficulté précise le site service-public.fr

"Il est important de vérifier sur chaque justificatif, la nature de la structure concernant pour déterminer le montant de déduction" conseille Julien Soucy. Il est préférable de conserver les justificatifs durant plusieurs années en cas de contrôle de l'administration fiscale (dans les trois ans qui suivent la déclaration). Les justificatifs ouvrant droit à une déduction fiscale arrivent par la poste ou par courriel. Parfois, il est nécessaire de le télécharger directement sur son espace sur le site de l'organisme.

L'avocat fiscaliste a souhaité ajouter un conseil supplémentaire relatif aux ventes d'actions. Il est possible d'opter pour le barème progressif en cochant une case sur sa déclaration de revenus. Il est notamment intéressant pour les personnes touchant des dividendes d'actions. L'avocat suggère de réaliser une simulation au moment de la vente des titres mobiliers pour voir quelle est la meilleure option. 

Pour toute question ou doute, il est possible d'interroger les services fiscaux ou un cabinet d'avocats.