INFO FRANCE 3. Un trafiquant de tabac s'est évadé par la fenêtre de la gendarmerie : il est activement recherché

Jeudi 23 mai 2024, dans le cadre d'une enquête sur un vaste trafic de tabac de contrebande entre la Normandie et Le Luxembourg, un homme en garde à vue à la gendarmerie de Rouen s'est évadé par la fenêtre. Détails.

Nouvelle évasion après celle de Mohamed Amra, qui a fait deux morts au péage d'Incarville (Eure) le 14 mai 2024. Cette fois-ci, c'est un homme interpellé par la section de recherches de Rouen qui s'est échappé par la fenêtre de la gendarmerie, jeudi 23 mai 2024.

Une évasion "sans violence"

L'individu, âgé de 34 ans, était interpellé dans le cadre d'une enquête pour vols en bande organisée, trafic de tabac de contrebande en bande organisée et participation à une association de malfaiteurs.

Il se trouve en garde à vue à de la section de recherches de la gendarmerie de Rouen lorsqu'il parvient à échapper à la vigilance des enquêteurs et prend la fuite, en sautant par une fenêtre du bureau dans lequel il se trouvait, "sans violence heureusement", précise Rémi Coutin, procureur de la République d'Évreux, en charge de cette vaste opération de police judiciaire.

"Aussitôt, l’alerte est donnée et un important dispositif de recherches est mis en place sur le secteur de Saint-Sever - rive gauche à Rouen. Faisant l’objet d’un mandat de recherche, le fugitif est, pour l’heure, toujours activement recherché, indique la gendarmerie dans un communiqué. Ayant subi une intervention chirurgicale la semaine dernière, les autorités incitent fortement l’intéressé à se rendre dans un commissariat de police ou dans une brigade de gendarmerie."

L'homme a déjà été "condamné à huit reprises entre 2009 et 2016 pour diverses infractions (violences aggravées, infractions à la législation sur les stupéfiants, délits routiers notamment)", a précisé le procureur d'Evreux à l'AFP.

"Une enquête de flagrance a été ouverte pour ces faits d'évasion, sous la direction du parquet de Rouen", a ajouté Rémi Coutin à l'AFP.

Un vaste réseau de cigarettes de contrebande démantelé

Le fugitif n'a pas été le seul à être interpellé dans cette enquête. Au total, cette opération de police judiciaire, qui a mobilisé plus de 80 gendarmes et policiers, a conduit au placement en garde à vue de 10 personnes (neuf hommes et une femme) âgées de 18 à 43 ans, mardi 21 mai 2024. 

A l’issue de leur placement en garde à vue, huit auteurs présumés ont été présentés devant le juge d’instruction d’Evreux. Ils sont tous mis en examen. Six sont placés sous contrôle judiciaire et deux sont placés en détention provisoire.

Au cours des perquisitions, réalisées également mardi 21 mai, les enquêteurs ont saisi deux pistolets mitrailleurs STEN avec chargeurs et munitions (cal. 9 mm), plus de 32 000 euros en liquide, cinq véhicules, deux motos, 99 grammes de résine de cannabis, plus de 770 kg de tabac (2 289 cartouches de cigarettes dont la majorité est contrefaite, 1 243 pots de tabac de 125 grammes, 193 sachets de tabac), des objets de luxe (bijoux, chaussures, sacs et ceintures) ainsi qu’une importante quantité de produits contrefaits : 982 paires de baskets et 626 objets contrefaits (sacs, vêtements, parfums…), 10 sièges auto, un téléviseur…

Les interpellations et les perquisitions ont eu lieu à Saint-Etienne-du-Rouvray, au Grand Quevilly, à Saint-Pierre-lès-Elbeuf, Barentin, Serqueux et Liancourt-Saint-Pierre (Oise).

Un trafic entre Rouen et le Luxembourg

Le tabac de contrebande provenait du Luxembourg. "Circulant en convoi, à l’instar de ce mode d’action utilisé par les trafiquants de drogue lors de Go Fast, les auteurs présumés utilisaient principalement des véhicules volés dans l’agglomération rouennaise pour commettre leurs forfaits", précise la gendarmerie.

Mais les enquêteurs ont réussi à les coincer plusieurs fois sur leurs trajets, avant le coup de filet du 21 mai. Au cours du mois d’avril 2024, un contrôle par la Douane lors d’un trajet aller dans le département de la Seine-et-Marne permet de saisir de plus de 22 000 euros en liquide.

Puis, un accident corporel de la circulation routière très grave, dans le département de la Marne, lors d’un retour du Luxembourg, a mis au jour près de 90 kg de tabac de contrebande dans le véhicule.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité