Le Moulin Rose, le plus vieux dancing de France ferme ses portes : "Je suis triste, c’est toute ma jeunesse"

Le plus vieux dancing de France situé à Belbeuf, près de Rouen a fermé ses portes dimanche 25 février 2024. À trois ans près, ses habitués auraient pu fêter les 100 ans de leur Moulin Rose. Retour sur un établissement incontournable des amoureux de la danse.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Si Paris a son Moulin Rouge, Rouen a son Moulin Rose et ce depuis presque un siècle. Situé à Belbeuf, en bord de Seine, l’établissement est une institution où chaque génération pouvait se retrouver.

L'activité dancing n'existera plus

Boîte de nuit, restaurant en bord de Seine et surtout un dancing où les habitués se retrouvaient tous les dimanches après-midi depuis des décennies. L’établissement va être repris mais l’activité dancing n’existera plus. Une vraie déception pour les infatigables danseurs aux cheveux argent.

durée de la vidéo : 00h02mn36s
Christiane Lablancherie nous emmène en bord de Seine, à Belbeuf pour découvrir une "institution", le Moulin Rose. ©France 3 Normandie

L’esprit Guinguette

Et si on allait danser à Saint A ? C’est ce que l’on disait dans les années 20 pour se rendre au Moulin Rose le plus ancien dancing de France. Saint A pour Saint Adrien, un hameau rattaché à la commune de Belbeuf près de Rouen en Seine-Maritime.

Situé en bordure de Seine, il accueillait des guinguettes, des restaurants, un minigolf. Installé en 1927, le Moulin rose a été construit sur un marécage. Un petit cours d’eau visible au niveau du bar de l’établissement et qui se jette dans la Seine.

Louis Armstrong en 1955

Depuis sa création, tous les dimanches après-midi un orchestre se produit sur la scène du Moulin Rose. Depuis les années 1930, les artistes se sont succédé sur cette scène.

L’établissement a même reçu Louis Armstrong en 1955 : "le Théâtre des arts après-guerre n’était pas reconstruit et le Cirque d’hiver, place du Boulingrin avait brûlé. Le Moulin rose était la seule salle d’envergure pour accueillir un tel artiste", raconte Nicolas Lamotte ancien propriétaire du Moulin Rose.

Décor de film

Dans ce cadre idyllique propice à la fête mais aussi la flânerie, Jacques Becker s’inspirera de l’ambiance des lieux et les jardins du Moulin Rose, qui serviront de décor pour le film Casque d’or avec Simone Signoret en 1952.

À l’époque où l’on se baignait dans la Seine, il y avait des pédalos qui accostaient au Moulin rose. Les clients venaient depuis la rive gauche en barque. Une navette transportait également les clients de Rouen tous les dimanches.

Dernier dimanche de bal

Pour son dernier dimanche près de 350 personnes étaient  pour faire la fête mais aussi leurs adieux à cette piste de danse. "Je suis triste, c’est toute ma jeunesse", confie Liliane, une habituée des lieux depuis qu’elle a 18 ans.

Claude, elle aussi, a revêtu ses vêtements à paillettes pour faire honneur au Moulin Rose "À  notre âge, on aime sortir ici le dimanche plutôt que de rester devant la télé !"

Mieux que les applications de rencontre

Ce qui rend aussi le Moulin rose mythique, c’est que des centaines de couples se sont formées sur cette piste sur des airs tango, de chacha et de madison. "C’était il y a six ans, on s’est rencontré ici et on est resté ensemble", racontent Yolande et Jean-Pierre.

durée de la vidéo : 00h02mn02s
Dernier dimanche de dancing au Moulin Rose le 25 février 2024. ©France 3 Normandie

Les nouveaux propriétaires sont actuellement en train de faire des travaux dans l’établissement qui devrait rouvrir dans quelques semaines. Le Moulin rose - qui devrait changer de nom - restera une boîte de nuit... sans dancing.