• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Mathilde, 17 ans, navigatrice engagée de l'Armada

Mathilde Delaporte, 17 ans, a découvert les bateaux à l’armada 2008. Depuis octobre, elle vient en colo sur le Charles Marie.
Mathilde Delaporte, 17 ans, a découvert les bateaux à l’armada 2008. Depuis octobre, elle vient en colo sur le Charles Marie.

À 17 ans, Mathilde, navigue sur le Charles-Marie, le plus petit navire de l'Armada. Une vocation née lors de l'Armada 2008, alors qu'elle avait 6 ans. À bord, elle lutte pour la protection de nos océans. 

Par Raphaëlle Besançon

Mathilde Delaporte, 17 ans, originaire de Rouen, vit à Lyon. Elle est étudiante en classe de 1ere Littéraire.

La jeune rouennaise a découvert les bateaux lors de l’Armada 2008 alors qu'elle était âgée de 6 ans. Aussitôt, c'est le coup de foudre. "L'univers des pirates fait rêver tout le monde, c'est normal", glisse-t-elle dans un sourire.
 
Mathilde, 17 ans, navigatrice engagée de l'Armada
 

Des colos en bateau

Depuis le mois d'octobre, elle séjourne régulièrement sur le Charles-Marie, le plus petit navire de l'Armada. Ce bateau a l'habitude de recevoir des jeunes de toute la France en colonies de vacances tout au long de l'année, sauf en hiver. 
 
Christian est capitaine du Charles-Marie, le plus petit navire de l'Armada. / © Olivier Couvreur.
Christian est capitaine du Charles-Marie, le plus petit navire de l'Armada. / © Olivier Couvreur.
Christian est capitaine du Charles-Marie depuis 2009. "Il peut paraître un peu rustre au premier abord, admet Mathilde. Mais il est super ! Avec lui, on participe vraiment à la vie du bateau, tant pour les tâches quotidiennes que pour la navigation."

Le Charles-Marie est un bel exemple de patrimoine maritime sauvé in extremis. Cet ancien chalutier de Granville était voué à la destruction mais il est finalement restauré en 1998 pour devenir un bateau de croisière. 
 

Sauvons nos océans !

Plus tard, Mathilde aimerait devenir illustratrice de BD maritimes. En parallèle, elle veut s'engager sur le Sea Shepherd, le bateau protecteur des océans.

Être acteur pour l'écologie, c'est être acteur pour notre avenir. Les générations passées ne s'en rendent pas forcément bien compte parce qu'elles ont plus de temps derrière elle que devant elle. Nous c'est l'inverse. On aimerait bien avoir un futur devant nous, Mathilde Delaporte.

Sur le Charles-Marie, l'équipage s'engage pour la protection de l'environnement. Les déchets sont triés, y compris, les déchets organiques. "On ne balance pas n'importe quoi par-dessus bord. On pourrait penser que les peaux de banane ou de pomme ne polluent pas, mais ces déchets ne constituent pas la base de l'alimentation des poissons."

Mathilde aimerait inspirer d'autres jeunes : "J'aimerais leur dire qu'il ne faut pas renoncer. Aucune action n'est jamais trop petite pour faire bouger les choses."



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Embarquez à bord d'une moissonneuse-batteuse !

Les + Lus