Météo. Les températures chutent brutalement en Normandie, on vous explique pourquoi

Publié le
Écrit par Amandine Pointel .

Après la canicule et la sécheresse cet été, les températures ont brutalement chuté ce week-end en Normandie. Comment expliquer ce phénomène ? A la veille de l'automne, cela va-t-il durer ? Explications.

Pas d'été indien cette année. Après les fortes chaleurs de l'été 2022, il est déjà temps de ressortir manteaux et écharpes. Dimanche 18 septembre, les premières gelées matinales ont fait leur grand retour dans la région avec 1°C de relevé à la station de Cuy Saint Fiacre (Seine-Maritime) et 1,2° à Flers, dans l'Orne.

Au réveil, ce mardi 20 septembre, veille de l'automne, les températures minimales étaient comprises entre 4° à Vimoutiers et 13 au Havre.

Des températures légèrement en-dessous des normales de saison

Mais alors, comment expliquer ce phénomène ? "On a un anticyclone centré sur les îles britanniques, ce qui génère un flux de vent nord sur nos régions. C'est un vent beaucoup plus frais", explique Thomas Courmont, prévisionniste Météo France à la station de Boos (Seine-Maritime). Pour un 20 septembre, "on est légèrement en dessous des normales de saison", poursuit le prévisionniste.

"C'est vrai que la bascule a été un peu brutale. On est plus sur des températures d'octobre."

Thomas Courmont, prévisionniste Météo France

Selon un météorologiste, "presque 10 ans jour pour jour qu'il n'avait pas fait aussi froid un matin de septembre". "Il faut remonter à la matinée du 20 septembre 2012 (6.15°C) pour retrouver plus froid en septembre", indique-t-il sur les réseaux sociaux. 

La douceur de retour en fin de semaine en Normandie

Un froid ressenti notamment via un vent frais. Ce dernier devrait se dissiper dans les prochains jours. "Comme l'anticyclone se décale vers l'est, ça devrait se radoucir. On va repasser la barre des 20 degrés à partir de mercredi ou jeudi", conclut Thomas Courmont.

Avec ces changements brutaux de températures, gare au retour des maladies saisonnières. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité