Bannière résultats municipales

Municipales à Rouen : Jean-Louis Louvel renonce au second tour

Jean-Louis Louvel a annoncé qu'il ne se présentera pas au second tour des élections municipales de Rouen qui se déroulera le 28 juin 2020.

Jean-Louis Louvel s'est déclaré candidat  aux élections municipales le 29 août 2019.
Jean-Louis Louvel s'est déclaré candidat aux élections municipales le 29 août 2019. © Sylvie Callier / France Télévision
Jean-Louis Louvel jette l'éponge.  Arrivé en troisième position avec 16,78% des voix le 15 mars au premier tour des municipales à Rouen avec sa liste "Rouen Autrement", l'entrepreneur rouennais Jean-Louis Louvel a annoncé dans un communiqué qu'il renonçait au second tour.

J’ai décidé, en responsabilité, de ne pas aller plus loin dans cette campagne. Chef d’entreprise impliqué dans la vie de la cité, ma première priorité est aujourd’hui d’œuvrer à la relance de notre territoire par la mise en œuvre d’une nouvelle économie responsable, durable et résiliente.


Soutien à Jean-François Bures et Marine Caron

Dans son communiqué, Jean-Louis Louvel lance un appel à la liste de Jean-François Bures :

Je propose à Jean-François Bures et Marine Caron d’ouvrir leur liste aux membres du collectif et au projet de Rouen Autrement. Pour travailler à ce rassemblement que j’appelle de mes vœux, je charge mon colistier Maxime Boissière de nouer des échanges avec eux.

Jean-Louis Louvel, Jean-François Bures et Marine Caron
Jean-Louis Louvel, Jean-François Bures et Marine Caron © France Télévisions

Fort de ses 10,16 % des suffrages exprimés par les Rouennais dans les urnes le dimanche 15 mars, Jean-François Bures avec sa liste Au coeur de Rouen avait préféré conclure une alliance avec Marine Caron, benjamine et seule femme candidate pour le centre, qui avait remporté 6,14 % des voix au premier tour et ne pouvait donc pas se maintenir seule.
  De son côté, Jean-François Bures "savoure" la situation , lui qui n’a pas eu le soutien ni de son parti, ni des élus locaux comme Hervé Morin ou encore Catherine Morin Desailly.
Concernant l'appel de Jean-Louis Louvel, Jean-François Bures est dans la réflexion et affirme qu’il n’y a eu aucune négociation pour l'instant.


"Les discussions commencent aujourd'hui"

Ce jeudi matin, au lendemain de l'annonce de Jean-Louis Louvel,  voici la première réaction de Jean-François Bures :

J'ai fait une campagne artisanale depuis le premier jour avec de petits moyens, avec des gens qui m'ont suivi par conviction, pas par calcul politique, et ça me va très bien et j'irai jusqu'au bout comme ça ! Je ne subirai évidemment pas de pression de quelque formation politique que ce soit.
- Jean-François Bures, le 28 mai 2020 à France 3 Normandie   

Comment va s'organiser concrètement le ralliement des colistiers de Jean-Louis Louvel à la liste actuelle de M. Bures, déjà issue de la fusion avec celle de Marine Caron ? A moins de 24 heures de l'annonce du retrait de M. Louvel, celui qui incarne désormais la droite et le centre face à la liste d'union de la gauche et des écologistes, explique sa méthode :  "Je parlais de talents dans l'équipe de Jean-Louis Louvel : c'est comme ça qu'on va travailler dans les heures et dans les jours à venir."

Les discussions commencent aujourd'hui. Ça fait forcément beaucoup  de monde quand on fusionne trois listes, sachant qu'une liste c'est 55 noms. Donc évidemment, là il y a une vraie difficulté !  C'est un travail. C'est un travail de pédagogie, de trouver les bons équilibres
- Jean-François Bures, le 28 mai 2020 à France 3 Normandie   

Réaction de Jean-François Bures
VIDEO : J.F. Bures le 28 mai 2020, joint via Internet par J.B. Pattier


► Retrouvez ici et en clic tous nos articles sur les élections municipales 2020 en Normandie

 

Jean-Louis Louvel, un candidat de la "société civile"

Autodidacte, l'entrepreneur d'origine havraise a créé avec une volonté de fer  ("Ici, c'est comme aux USA, tout est possible") un groupe devenu numéro un dans son secteur.
Jean-Louis Louvel, installé dans l'agglomération rouennaise, a pendant plusieurs années consécutives enchaîné avec succès les reprises et créations d'entreprises. Le grand public a commencé à connaître son nom quand il a repris le club de rugby de Rouen puis le quotidien régional Paris-Normandie.
Il a ensuite regroupé toutes ses activités dans un même lieu au Hangar 107, sur la rive gauche de Rouen, juste à côté du siège de la métropole.
  

Les vacances pour réfléchir

Après un été de réflexion (et l'avis favorable de son épouse) "l'entrepreneur né pour entreprendre" s'est ensuite lancé en politique à la rentrée 2019 en étant candidat aux élections municipales de Rouen.
Une candidature qui a rapidement été soutenue par de nombreux partis (LREM, LR, centristes…). Un soutien qui a de facto écarté les investitures officielles des ténors locaux du centre et de la droite rouennaise, créant dès l'automne, ressentiments et division.

Une fois la campagne lancée, les ennuis ont commencé pour le candidat Louvel. Le 4 février, son premier grand meeting de la Halle aux Toiles a été perturbé par l'intrusion de manifestants, dont des "Gilets jaunes".  

Un novice face aux partis

Un peu plus tôt, au départ du directeur général de Paris-Normandie, conscient qu'il n'était pas issu du "sérail politique" et qu'il dérangeait, il confiait, dès début novembre 2019, qu'il allait devoir essuyer de violentes attaques et des coups-bas venant de ses adversaires.  

En mars, après un courrier anonyme envoyé à certaines rédactions rouennaises ressortant un fait-divers vieux de 30 ans l'impliquant, Jean-Louis Louvel ripostait par une conférence de presse au cours de laquelle il déclarait "Je suis peut-être novice en politique, mais pas naïf…"

On lui reprocha ensuite d'être à la fois candidat et propriétaire de journal. Il a donc cherché donc à se désengager, en vain, de Paris-Normandie.
 

Des échecs en cascade

La suite est un enchaînement de déceptions.
Un mauvais score au premier tour des municipales (il est en troisième position), l'arrivée de la  crise du Coronavirus, la mise en place du confinement, l'arrêt des activités du club de rugby, les recettes du quotidien régional Paris-Normandie qui s'effondrent en quelques jours, la mise en liquidation du journal par le tribunal de commerce et enfin, la fusion contre lui des listes de ses concurrents de la droite et du centre…
Jean-Louis Louvel, le visage fermé et grave, devant les résultats du premier tour des municipales le soir du 15 mars 2020
Jean-Louis Louvel, le visage fermé et grave, devant les résultats du premier tour des municipales le soir du 15 mars 2020 © France Télévisions


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter