Un policier a-t-il volontairement violenté un manifestant à Tourville-la-Rivière ?

Screenshot de la vidéo publiée sur Twitter / © Twitter - @leGneral2
Screenshot de la vidéo publiée sur Twitter / © Twitter - @leGneral2

La vidéo a été vue des milliers de fois sur les réseaux sociaux. On y voit un policier asséner un coup de pied à un homme à terre.

Par France 3 Normandie

La vidéo a eu un écho retentissant sur les réseaux sociaux. Le compte Twitter @leGneral2, publie un extrait d'une minute et 23 secondes dans lequel on voit un policier donner un coup de pied à un homme à terre. Selon, le propriétaire du compte twitter, les images ont été filmées par un militant du collectif "Rouen dans la Rue".

Les évèvements se sont déroulés à l'occasion du "51ème week-end de rassemblement des gilets jaunes". Près d'un an après le début du mouvement, ils ont tenté de bloquer plusieurs ronds-points, à quelques kilomètres de Rouen.
 
 


Plusieurs interpellations mouvementées 

Selon les forces de l'ordre, des manifestants se seraient montrés violents sur la zone commerciale de Tourville-la-Rivière. Entre 50 et 80 personnes étaient présentes sur les lieux. Les policiers expliquent également avoir été insultés à plusieurs reprises et avoir reçu des grenades de peinture. Les forces de l'ordre ont procédé à cinq interpellations sur place. Un sixième homme devait se présenter au commissariat ce lundi matin.

La vidéo publiée est montée et les scènes précédentes sont coupées. Il est impossible de savoir pourquoi le policier a agi de la sorte. On voit un gardien de la paix courir après un homme qui chute au sol. Le policier lui assène alors un coup de pied avant de repartir. Ce coup de pied était-il réglementaire ?

Contacté, la police nationale de Rouen, ne souhaite pas s'exprimer - pour le moment - sur ce fait précis. De son côté, le secrétaire départemental adjoint du syndicat SGP Police, Yan Bertrand, considère que le coup de pied est réglementaire.

C'est un coup de pied, il ne s'agit pas d'un geste non réglementaire. Ce sont des gestes qui sont prévus. Quand le policier frappe l'individu, il y a un motif. Il s'agissait de lui faire lâcher les objets qu'il avait dans les mains. [...] Il y aura certainement une enquête administrative pour voir ce que l'individu tenait dans ses mains et pour justifier le coup du policier. - Yan Bertrand, secrétaire départemental adjoint du syndicat SGP Police

VIDÉO : Interview et réaction d'un policier suite à la vidéo diffusée sur les réseaux sociaux

Interview de Yan Bretrand
Secrétaire adjoint SGP Police 76 - F3


Les services de police nous ont confirmé qu'une enquête administrative a été ouverte suite aux faits qui se sont déroulés à Tourville-la-Rivière.

Une charge sans sommation ?

Contacté par téléphone, un membre du collectif "Rouen dans la Rue", qui se défini comme média indépendant, nous explique que les gilets jaunes avaient pour objectif de "reprendre les ronds-points" de la zone commerciale. Un "contributeur" de leur site internet s'est alors rendu sur place. Il dénonce des violences policières.

Il y a eu cette charge sans sommation. Ce policier a poursuivi un homme sans raison particulière avant qu'il ne chute et rien, à ce moment-là, ne justifiait qu'il soit ainsi frappé au sol. Nous voyons que la violence policière a tendance à se normaliser. - un membre de Rouen dans la Rue

A la fin de l'extrait de vidéo, l'homme qui filme, membre de "Rouen dans la Rue", est interpellé par les forces de l'ordre pour "outrage". La vidéo, montée, ne montre pas si l'outrage a bel et bien eu lieu. Selon le collectif, il aurait été placé en garde à vue.

Notre contributeur a passé douze heures en garde à vue avant d'être libéré. La police lui reproche un délit d'outrage. Dans le même temps on lui a confisqué tout son matériel pour filmer et notamment son téléphone portable. [...] C'est une arrestation arbitraire sous couvert d'outrage. Son implication dans le collectif "Rouen dans la Rue" est peut-être la véritable raison de sa mise en garde à vue. - un membre de Rouen dans la Rue

​​​​

Sur le même sujet

Les + Lus