PORTRAIT. Quentin Ratieuville, “handicapé et alors ?”, fait de l’humour son antidote

La vidéo de son sketch vient de dépasser les 10 millions de vues sur Facebook. A seulement 18 ans, Quentin Ratieuville est l'humoriste dont tout le monde parle en ce moment pour sa distance et son autodérision sur son handicap. Nous l'avons rencontré.

“Je m’appelle Quentin, j’ai 18 ans, j’ai survécu à 21 opérations et je suis toujours debout !” C’est ainsi que se présente Quentin Ratieuville, jeune humoriste dont tout le monde parle en ce moment pour ses vannes bien senties, mais aussi pour son handicap. Le rouennais souffre de deux maladies génétiques qui le contraignent à de nombreux soins : le syndrome de Marfan et de Loeys Dietz. “C’est la merde ! Déformation cardiaque, déformation osseuse, déformation thoracique…” nous explique Quentin entre deux répétitions au Théâtre à l'Ouest de Rouen. 

Un sketch aux 10 millions de vues

Sa différence, Quentin la cultive par l'autodérision. "Moi c'est pas une cigogne qui m'a livré sur le pas de ma porte, c'est un livreur Chronopost... merde la vitre !" plaisante-t-il dans son sketch dont la vidéo vient de dépasser les 10 millions de vues. 

Lors d’un séjour à l’hôpital après un sévère AVC, il rencontre l'humoriste Waly Dia qui le pousse à faire de la scène. Trois ans plus tard, Quentin lance son premier spectacle en solo. “Quand je suis sur scène, je me sens bien. Je fais rire les gens, je me fais rire moi-même. Avant je n’avais pas de but dans la vie. Je souffrais, je me faisais opérer. Je re-souffrais puis je me faisais à nouveau opérer. C’était interminable. Ma vie ne se résumait qu’à ça”, nous confie le jeune humoriste.

Quand je suis sur scène je ne pense plus à ma maladie, je ne pense plus à mes douleurs. Je suis quelqu’un d’autre.

Quentin Ratieuville

L’écriture démarre dès l'âge de 6 ans quand le jeune garçon rédige une lettre au président de la République avec l’aide de son grand-père. A l’époque, l’écolier dénonçait déjà un système scolaire qui l’excluait. Selon lui, douze ans plus tard, rien n’a changé. Mais grâce à son spectacle, il continue de se battre pour faire changer les choses. “Je voudrais essayer de faire changer les mentalités, essayer d’apporter plus de considération aux personnes handicapées.”

A l’affiche d'un festival de l’humour près de Rouen et bientôt au Théâtre à l’Ouest

Ce samedi 2 octobre, Quentin Ratieuville sera à l’affiche d'un festival de l'humour à Saint-Aubin-Celloville, près de Rouen. Il reste encore quelques places pour cette séance de rodage. Pour les répétitions, Quentin a pu compter sur le soutien et la bienveillance de son producteur et ami Loïc Bonnet. Le directeur du Théâtre à l’Ouest de Rouen a eu un coup de cœur pour cet artiste hors normes. “C’était une évidence. C’est avant tout une rencontre humaine. Quentin est une force de la nature, il nous donne une leçon de vie tous les jours.”, explique celui qui a décidé de prendre le jeune humoriste sous son aile. 

L’humour et la scène l’ont sauvé. C’est ce qui lui donne le courage de se lever. Quand je l’ai rencontré, il ne marchait pas, il était en fauteuil.

Loïc Bonnet, directeur du Théâtre à l'Ouest

Sans surprise, il se produira sur la scène de son mentor. Quentin Ratieuville sera à l’affiche du Théâtre à l’Ouest le samedi 13 novembre 2021 pour son premier spectacle “Toujours debout”.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
humour sorties et loisirs