Qu’est-ce que le thiaméthoxame ? Pesticide retrouvé dans l’eau de la Seine à Rouen

Publié le Mis à jour le
Écrit par MR
© FTV

Samedi 22 mai 2021, une pollution aux pesticides est détectée dans l'eau de la Seine à Rouen au niveau du port de plaisance. Parmi les substances relevées : le thiaméthoxame un insecticide appartenant à la famille des néonicotinoïdes.

Un nouvel accident environnemental qui fait réagir les Rouennais et les habitants de la Métropole. Samedi 22 mai 2021, une pollution aux pesticides a été́ identifiée dans la Seine à Rouen par les militaires de la brigade fluviale de gendarmerie, à la hauteur du quai du port de plaisance. Une coloration bleue sur une surface de 500 m2 a été repérée sur le fleuve, a indiqué la Métropole Rouen Normandie dans un communiqué lundi soir.

Que contient cette pollution aux pesticides ?

D’après les premiers éléments de l’enquête, les substances retrouvées dans les prélèvements contiendraient des néonicotinoïdes, en particulier du thiaméthoxame, substance hautement nocive pour son action néfaste sur le comportement de l'abeille en inhibant l'influx de pollinisation de cet insecte.

Les néonicotinoïdes sont cent fois plus toxiques que d’autres insecticides.

Vous avez déjà entendu ce nom au moment des débats sur l’extinction des abeilles. Les néonicotinoïdes sont interdits en France depuis le 1er septembre 2018. Cependant dans certains cas, des dérogations existent comme le précise la préfecture de Seine-Maritime : "la production, le stockage et la circulation de cette substance active sont autorisés en France jusqu'au 1er janvier 2022". Les néonicotinoïdes restent autorisés dans les anti-puces des chiens et des chats.


Pas de danger pour la faune aquatique

De nombreux prélèvements dans la Seine ont été réalisés par les équipes spécialisées du SDIS. Les modélisations réalisées par le Cedre (Centre de documentation de recherche et d'expérimentation sur les pollutions accidentelles des eaux, ndlr) ont par ailleurs révélé "une pollution très inférieure aux seuils entraînant un risque létal pour la faune aquatique (à savoir de l'ordre de 0,8mg/l, la dose létale pour la faune aquatique s'établissant à 100mg/l, soit plus de 100 fois moins)", précise la préfecture. 

Du thiaméthoxame dans l’eau potable

En juin 2020, la commune de Tautavel près de Perpignan a été privée d’eau pendant deux mois à cause d’une pollution à ce pesticide. Là aussi ce sont les fortes pluies qui avait provoqué le ruissellement de la substance dans une rivière qui traverse le village, le Verdouble.

La municipalité avait porté plainte contre X pour empoisonnement de l'eau potable et pour "négligence". Un ou des viticulteurs étaient suspectés soit d'avoir utilisé ces produits chimiques interdits, soit d'avoir vidangé des cuves contenant ces produits dans des zones inadaptées".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.