Reconfinement : de nouvelles restrictions concernant les repas et l'alcool en Seine-Maritime

Dans un courrier envoyé aux maires, le préfet de la Seine-Maritime a ajouté de nouvelles mesures sanitaires pour faire face à l'épidémie de Covid-19

Un livreur de repas la nuit dans une rue de Rouen - Archives
Un livreur de repas la nuit dans une rue de Rouen - Archives © Richard Plumet/ France Télévisions

En complément des mesures de "reconfinement" déjà en vigueur dans le département de la Seine-Maritime depuis le 20 mars 2021, Pierre-André Durand, préfet de la Seine-Maritime et de Normandie, a pris de nouvelles dispositions et s'est adressé aux maires au début du weekend de Pâques pour qu'elles "soient pleinement appliquées".

Le préfet a indiqué attacher une "importance particulière au respect des mesures de distanciation dans les parcs et jardins ainsi que sur les quais et les plages".

Repas et alcool

Si les cinq départements normands sont désormais soumis aux mêmes mesures, certaines sont cependant spécifiques à la Seine-Maritime. C'est le cas des activités de livraison à domicile (et donc celle des repas) qui sont interdites de 22h à 6h.

La livraison d'alcool est quant à elle interdite dès 19h et ce jusqu'à 6h.

Une commande de repas avec livraison à domicile risque donc de ne plus être accompagnée de vin après 19h…
Toujours concernant l'alcool, "la vente à emporter de boissons alcoolisées est désormais interdite sur la voie publique lorsqu'elle n'est pas accompagnée de la vente de repas".

Le préfet de la Seine-Maritime a également pris un arrêté  "prohibant  la consommation d'alcool sur la voie publique à toute heure" et interdisant "la diffusion de musique amplifiée sur la voie publique".

Les forces de l'ordre, police nationale, gendarmerie, et polices municipales sont mobilisées pour faire respecter ces mesures et "prononcer des contraventions en cas de méconnaissance des obligations ou des interdictions".

Voilà qui va inciter de nombreux habitants du Havre et de Rouen, habitués à se faire livrer des repas en soirée, à s'organiser différemment.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19