Les représentants des communautés religieuses de Rouen condamnent l'attentat dont a été victime Samuel Paty

Les représentants des communautés religieuses de Rouen se sont rassemblés ce dimanche après midi à Saint-Etienne-du-Rouvray, là où le Père Hamel a été victime du terrorisme en 2016. Ils ont réaffirmé l'importance du dialogue interreligieux et défendu la liberté d'expression.
© FranceTélévisions

Unis dans le recueillement

Les membres du comité interconfessionnel de Rouen et une centaine de personnes se sont rassemblés ce dimanche après-midi, près de l'église de Saint Etienne du Rouvray, devant la stèle érigée en mémoire du père Hamel. Là où le curé de ville a été victime lui aussi du terrorisme en juillet 2016. 
Ensemble, ils ont déposé une gerbe pour rendre hommage à Samuel Paty, le professeur d'histoire géographie, assassiné vendredi dernier près de son collège à Conflans Sainte Honorine.
Parmi les représentants religieux, des imams révoltés par cet acte terroriste.  

C'est une insulte aux musulmans. C'est une insulte aux citoyens, aux enseignants et aux valeurs de la république.

Bachar El Sayadi Imam et vice-président de l'Union des Musulmans de Rouen

Face à l'obscurantisme religieux, les représentants religieux ont tenu à adresser un message de fraternité et de paix. Ils ont insisté sur l'importance du dialogue entre les communautés, ont rappelé le droit fondamental à la liberté d'expression et réaffirmé la défense de la laïcité. 

Tout ce qui fait mal aux citoyens de ce pays nous fait mal. Nous n'avons aucune sympathie pour ces gens extrêmes qui croient aux idées de Daesh.

Mohammed Karabila, président du Conseil régional du culte musulman et Imam de la mosquée de Saint-Etienne-du-Rouvray

VIDEO : le reportage de Grégory Thélu et Olivier Journiat avec les interviews de : 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social religion société solidarité attentat faits divers terrorisme