​​​​​​​Attentat de Conflans : politiques et religieux normands dénoncent cet acte odieux 

En attendant l'hommage national qui sera rendu mercredi prochain, à Samuel Paty, le professeur décapité hier à Conflans Saint Honorine, plusieurs personnalités religieuses ou politiques normandes ont fait part de leur effroi et de leur colère. 

© ABDULMONAM EASSA / AFP

"Un assassinat odieux" selon le vice-président du conseil régional du culte Musulman de Normandie

Cet attentat a été commis au nom de ma religion l'Islam. Cet acte inacceptable, qui nous horrifie, ne saurait être assimilé à notre religion qui n'a jamais prôné le terrorisme. Je demande à toutes les mosquées de Normandie de condamner fermement cet acte barbare sans délai.

Hakim Miftah, vice-président du conseil régional du culte Musulman de Normandie

Monseigneur Lebrun, archevêque de Rouen 

Dns un communiqué de presse, l'archevêque dénonce ce "fanatisme qui a tué. Une fois de plus. C'est toujours insupportable". 
 

Dimanche 18 octobre, à 15 heures, avec les responsables des autres cultes notamment musulmans, nous serons devant la stèle (...) dressée près de l'église de St Etienne du Rouvray à la mémoire du Père Jacques Hamel. Nous y manifesterons notre engagement commun à travailler à la fraternité en refusant toute violence

Dominique Lebrun, archevêque de Rouen

 

Le maire d'Evreux : "je refuse l’idée qu’on se revendique d’une religion pour commettre un assassinat".

 

C’est avec horreur et stupéfaction que j’ai appris le crime commis à Conflans-Sainte-Honorine. (...)  Ce crime choque (aussi) profondément le Républicain que je suis, attaché à la liberté d’expression, une liberté fondamentale de notre vie démocratique et avec elle la laïcité, principe fondateur qui donne à chacun la liberté de croire ou de ne pas croire. (...) Je demande à ceux qui en ont la responsabilité au plus haut niveau de l’État de leur donner les moyens de la faire respecter partout en France…

Guy Lefrand, maire d'Evreux

Hervé Morin : "trop de concessions avec nos principes et nos valeurs" 

Dès hier, le président de la Région Normandie a fait part de son émotion et de sa colère dans deux tweets.   

Sébatien Jumel, député de la circonscription de Dieppe  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat faits divers terrorisme politique religion société