• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le retour remarqué de la Pacific 231 sur les rails normands

© France 3 Normandie / Maxime Fourrier
© France 3 Normandie / Maxime Fourrier

Neuf ans qu'elle n'avait pas roulé sur les rails de Normandie ! La Pacific 231, la célèbre locomotive à vapeur, a quitté son hangar de Sotteville-lès-Rouen pour se rendre à Serquigny, dans l'Eure. Le temps d'un tournage pour la chaîne ARTE. Le temps aussi de procéder à des essais. 

Par DM Claude

Un train qui arrive à l'heure ! 

C'est pile à l'heure que la Pacific 231 G 558, plus connue sous le diminutif Pacific 231, a effectué son arrivée en gare de Serquigny, dans l'Eure. Il était 10h 10, ce samedi 28 juillet.
Une très bonne nouvelle donc pour les membres de l'association "Pacific Vapeur Club" qui, depuis 9 ans, ont oeuvré pour permettre à cette "vieille dame", de reprendre les rails. En octobre 2009, elle avait été victime d'une panne importante et très coûteuse qui, un temps, avait laissé peu d'espoir sur son avenir. 
 

Une journée cruciale

L'heure n'était pas aux records aujourd'hui ! Le premier des objectifs était de réaliser de nouveaux tests mécaniques (la deuxième fois en 3 mois). Les bénévoles souhaitaient avant tout déterminer si la Pacific, aujourd'hui âgée de 96 ans, serait en mesure d'accueillir du public lors de ses deux prochaines sorties entre Dieppe et Rouen, les samedis 11 et 25 août. Celle qui autrefois pouvait rouler à 130 km/h, a donc effectué le trajet à des pointes de vitesse n'excédant pas les 95 kilomètres à l'heure. 
 

Les wagons de l'Orient Express

Le deuxième de ces objectifs était de permettre à une société de production audiovisuelle de réaliser un film documentaire sur la prestigieuse compagnie "Orient Express" pour la chaîne ARTE. Pour l'occasion la locomotive à vapeur, classée monument historique, tractait 5 wagons luxueux de cette société. Deux d'entre eux ont été ouverts au public. Les 3 autres étaient occupés par des acteurs et figurants en costumes du début 20ème siècle. 

VIDEO : le reportage de Maxime Fourrier et Didier Meunier (montage Marie Cécile Varin), avec les interviews de : 
  • Alain Guillier-Marcelin, secrétaire de l'association Pacific Vapeur Club 
  • Alain Rachet, mécanicien bénévole
  • Kévin Lesieur, cheminot et bénévole de l'association 
 
Le retour remarqué de la Pacific 231 sur les rails normands
La Pacific 231 en gare de Saint Aubin les Elbeuf / © France 3 Normandie / Maxime Fourrier
La Pacific 231 en gare de Saint Aubin les Elbeuf / © France 3 Normandie / Maxime Fourrier


 
La Pacific 231 en gare de Saint Aubin les Elbeuf / © France 3 Normandie / Maxime Fourrier
La Pacific 231 en gare de Saint Aubin les Elbeuf / © France 3 Normandie / Maxime Fourrier

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Johnny Clegg en concert pour les 10 ans du Mémorial de Caen

Les + Lus