"Rien ne t'efface" : Michel Bussi nous présente son nouveau roman

Il est cette année encore dans le top 3 des plus gros vendeurs de livres en France. L'écrivain normand Michel Bussi nous présente son nouveau roman, "Rien ne t'efface", sorti le 4 février 2021.

"Rien ne t'efface", le nouveau roman de Michel Bussi.
"Rien ne t'efface", le nouveau roman de Michel Bussi. © Presses de la Cité

Il a le don de tenir ses lecteurs en haleine jusqu'aux dernières pages. On le surnomme d'ailleurs le maître du twist. L'écrivain normand à succès Michel Bussi nous présente son nouveau roman "Rien ne t'efface", qui est sorti en librairie le 4 février 2021. 

Pour ce nouveau polar, direction le sud-ouest de la France à Saint-Jean-de-Luz. Maddi, médecin généraliste, élève seule son enfant de 10 ans. Celui-ci va disparaître. Dix ans plus tard, elle revient à l'endroit où son enfant a disparu.

"Elle le revoit, lui ou son sosie, comme s'il n'avait pas vieilli : même habits, mêmes tâches de naissance, même caractère, même voix... Elle va se persuader que c'est son enfant, revenu 10 ans après", nous raconte Michel Bussi.

"J'avais envie d'un roman sur la disparition et de me demander ce qui se passait si une mère ou une tout autre personne revoit son enfant comme s'il n'avait pas vieilli."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par France 3 Normandie (@france3normandie)

Une chanson de Goldman

Comme à son habitude, le titre du livre est un clin d'oeil à une célèbre chanson. "Jean-Jacques Goldman a gentiment accepté que j'utilise les paroles de sa chanson "Pas toi". Ca correspond bien à cette histoire bouleversante. C'est l'histoire d'un manque", nous confie Michel Bussi.

Le maître du twist

Pour ce nouveau polar, Michel Bussi reste fidèle à son ingrédient principal : le suspens.

J'essaye toujours de partir d'une situation inexplicable. Je cherche toujours une originalité mais c'est vrai que je garde toujours les mêmes ingrédients : le suspens et ce qu'on appelle un "twist final", c'est-à-dire un rebondissement.

Michel Bussi

Le secret de son succès, c'est peut-être aussi de mettre en scène ses personnages et ses intrigues dans des lieux qui existent vraiment. Des villages, des rues ou des maisons que l'on peut reconnaître, mais aussi (lorsqu'on habite au bout du monde) que l'on peut venir visiter et découvrir. 
"Les touristes peuvent se promener en étant dans le roman, c'est fascinant. Il y a un côté chasse au trésor", nous confiait déjà l'auteur en 2018.

VIDEO : Michel Bussi et les lieux de ses romans

Dans le top 3 des plus gros vendeurs

Depuis la sortie de son premier roman en 2011, l'écrivain normand séduit toujours autant. Avec plus de 800 000 exemplaires écoulés en 2020, il figure cette année encore sur le podium des écrivains qui vendent le plus. Si Guillaume Musso reste indétrônable, Michel Bussi cède sa deuxième place à Viriginie Grimaldi, selon le palmarès littéraire révélé par Le Figaro mercredi 20 janvier 2021

Une place sur le podium que Michel Bussi occupe depuis près de 5 ans. En 2016, l'auteur de romans policiers, originaire de Louviers dans l'Eure, est même entré dans le cercle fermé des auteurs français vendant plus d'un millions de livres : 1 135 000 exemplaires pour ses deux romans, "Maman a tort" et "Le temps est assassin". 

En quelques années, l'ancien enseignant-chercheur de géographie est devenu une véritable star, traduit dans une trentaine de pays. Malgré le succès qui pourrait lui monter à la tête, l'écrivain normand reste simple, et c'est pour ça qu'on l'aime !

Nous les écrivains, nous ne sommes pas des rockstars. Je passe la majorité de mon temps à écrire tranquillement. J'en sors un par an, c'est évidemment beaucoup de travail et beaucoup de recherche.

Michel Bussi

durée de la vidéo: 02 min 57
Michel Bussi nous présente son nouveau roman

Bientôt au cinéma ?

Après plusieurs adaptations de ses romans à la télévision, Michel Bussi rêve désormais de cinéma. "Ca fait longtemps que j'ai envie de voir Nymphéas Noires au cinéma, ça ferait un beau film à Giverny". L'auteur à succès reste discret sur ce projet : "Il y a beaucoup de projets, un film à Veules-les-Roses, des séries..." Une chose est sûre, notre auteur fétiche n'a pas fini son ascension !

Bussi amateur de Lupin

En 2006, avant de publier "Code Lupin" (son premier polar) Michel Bussi, alors professeur de géographie à l'Université de Rouen, avait déjà démontré sa parfaite connaissance de l'œuvre de l'écrivain rouennais Maurice Leblanc, en rédigeant un article dans la revue universitaire "Etudes Normandes". 

Dans ce texte très documenté intitulé "L'étrange voyage ! ou "Une rhétorique de l'espace normand chez Maurice Leblanc" Bussi décortique les aventures d'Arsène Lupin sous le prisme de la géographie, démontant les mécanismes utilisés par Leblanc pour tenir en haleine le lecteur en jouant habilement entre les lieux réels du Pays de Caux et la fiction.

C'est en donc en expert, en tant que "lupinologue" averti, que l'auteur à succès (dont certains de ses romans ont déjà été adaptés à l'écran) a regardé la série "Lupin" diffusée sur Netflix qui connait un succès mondial.
Et il a aimé cette version 2021 :

Ça a été assez astucieux de ne pas faire un Arsène Lupin mais de faire un héros qui aime et imite Arsène Lupin. Et du coup, ça le rend à la fois plus moderne tout en rendant hommage à Arsène Lupin.

Michel Bussi

VIDEO : Michel Bussi donne son avis sur la série Lupin de Netflix

En fervant défenseur de Maurice Leblanc, Michel Bussi regrette que la ville de Rouen ne rende pas d'hommage à l'auteur. Rouen semble avoir oublié que le père d'Arsène Lupin est un Rouennais, ancien élève du prestigieux lycée Corneille. Oublié surtout en cette année 2021, 80 ans après sa disparition.

"J'ai toujours un petit peu pesté contre le fait qu'à Rouen il n'y ait aucun hommage rendu à Maurice Leblanc qui pourtant est né à Rouen qui est pourtant un Rouenais et donc il n'y a pas de pont, ni de lycée à son nom, il n'y a pas de statue Maurice Leblanc : il n'y a rien à Rouen, il y en a  que pour Flaubert et Maupassant."

VIDEO : le message de Michel Bussi à la ville de Rouen pour demander un hommage à Maurice Leblanc

"Cette réhabilitation de Lupin aussi moderne sur Netflix c'est peut-être l'occasion que la mairie de Rouen se décide à rendre un petit peu plus hommage à Maurice Leblanc dans notre ville".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture livres