Rouen : 5 choses à savoir sur l'Armada 2023

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

Le nouveau président de l'Armada, Jean-Paul Rivière a présenté les temps forts de la prochaine Armada de Rouen (Seine-Maritime), le plus grand rassemblement de grands voiliers du monde, qui aura lieu du 8 au 18 juin 2023

C'est à bord du trois-mâts Le Français, le 18 janvier 2022, que Jean-Paul Rivière, le successeur de Patrick Herr, a présenté le préprogramme de la future Armada de Rouen, du 8 au 18 juin 2023.  Pour cette huitième édition, les ingrédients principaux de ce qui a fait le succès d'une formule lancée en 1989 pour animer les quais de Seine alors délaissés sont conservés.
Voici ce qui change et ce qui sera maintenu. 

1- La gratuité maintenue

Désormais à la barre de l'Armada, Jean-Paul Rivière explique ne pas vouloir changer de cap :
"Le cap, il est tracé depuis 30 ans et il n'est pas question d'en changer ! Moi, je suis aussi entrepreneur, et je sais que lorsque les choses marchent bien, il ne faut pas trop les modifier. Il faut beaucoup d'alchimie pour qu'une entreprise marche bien, et il faut faire attention à ne pas trop bouleverser les choses"  

"Avant, c'était les Armada de Patrick Herr. Ma mission, pour 2023,  c'est de faire de l'Armada un bien commun des Normands et de la Normandie."

Jean-Paul Rivière, président de l'Armada 2023

durée de la vidéo : 01min 13
VIDEO : un nouveau président pour l'Armada 2023 de Rouen. Jean-Paul Rivière succède à Patrick Herr ©France Télévisions

Comme lors des précédentes éditions, les 6 millions de visiteurs retrouveront donc dix jours de fête le long des 7 kilomètres de quais avec 45 voiliers et navires militaires, ainsi que des milliers de marins représentant 20 nationalités. Spécificité du rassemblement de Rouen, la gratuité sera également maintenue en 2023 : libre accès du site et visites gratuites des bateaux en journée. 

Du côté des animations (elles aussi gratuites) on retrouvera tous les soirs les concerts de la Région et les feux d'artifice, la grande pagaille, le défilé des marins dans les rues du centre-ville, le footing sur les quais et, le dernier jour, la grande parade des bateaux descendant la Seine de Rouen à la mer.  

2- Des améliorations

Indépendamment de la question du COVID et de ce que sera la situation sanitaire en juin 2023, les accès au site de l'Armada resteront soumis à un contrôle de sécurité en raison de la menace terroriste. Pour éviter les longues files d'attente de 2019, des points d'entrée supplémentaires seront rajoutés.  

Une réflexion est en cours pour des feux d'artifice plus innovants et plus modernes. 

Les concerts gratuits de la Région, critiqués en 2019, verront leur programmation améliorée.  

3- Sensibiliser à la protection des océans 

Jean-Paul Rivière a présenté deux grandes nouveautés pour la prochaine Armada. Il a expliqué qu'il avait souhaité, une fois devenu président, vouloir ajouter deux choses importantes : plus de culture et de l'écologie. Navigateur et passionné de voile, il souhaite sensibiliser le public à la protection et à la sauvegarde des océans. Pour cela il a initié deux grands colloques scientifiques et la participation de Rouen, dès 2022, à la Journée mondiale des océans.  

4- Michel Bussi, parrain de l'Armada

Pour "amener plus de culture afin d'aller au-delà du rêve qu'on a au pied des bateaux", le nouveau président de l'Armada a demandé à l'écrivain Michel Bussi de devenir le parrain de l'édition 2023.

L'un des premiers polars de l'auteur à succès est "Mourir sur Seine", dont l'action se passe pendant l'Armada et permet au lecteur de remonter le fil de l'histoire des grands navigateurs rouennais et normands oubliés.

Egalement géographe et universitaire, Michel Bussi a longtemps travaillé sur ce qu'en trente ans, l'Armada a apporté dans la transformation de la ville et du rapport nouveau de ses habitants avec le fleuve. C'est donc tout naturellement qu'il a accepté le défi de mettre en œuvre un grand projet culturel populaire et festif (dont la forme et les supports restent à définir) pour faire connaître au grand public (mais aussi aux élèves des établissements scolaires)  le fier et riche passé maritime de Rouen et de ses navigateurs et explorateurs partis sur les mers du monde.

Michel Bussi travaillera avec un des vice-présidents de l'Armada en charge du pilotage de ce dossier Culture, un certain Yvon Robert, ancien maire de Rouen et ancien cadre de l'Education nationale.  

L'équipe de l'Armada démarche actuellement les chaînes de télé pour proposer une adaptation du roman "Meurtre sur Seine" dont le tournage pourrait débuter en juin 2023 avec les bateaux réunis à Rouen.  

5- Quels bateaux seront présents ?

La pandémie de Covid a, dans plusieurs pays, bloqué à quai de nombreux grands voiliers. Il est donc encore trop tôt pour connaître ceux qui seront, après deux ans d'arrêt, en capacité de venir à Rouen en Juin 2023. Comme l'a expliqué Jean-Paul Rivière, des invitations ont été lancées et les réponses vont arriver bientôt : "On cible 80 bateaux, soit tous les bateaux qui sont déjà venus à l'Armada. Et on contacte aussi quelques nouveaux bateaux."  

Les réponses sont favorables pour la frégate "Normandie" de la Marine nationale. Pour les autres nouveautés, il est question d'inviter des navires spécialisés dans la protection des océans.  

Un Paris-Rouen à vélo

Une semaine après la journée internationale de la bicyclette (le 3 juin) des centaines de de cyclistes partiront de la Tour Eiffel pour se rendre à l'Armada de Rouen, rejoints au fil du parcours entre Paris et Rouen, par tous les passionnés de vélo… et de bateaux !