Rouen capitale européenne de la culture. La station Théâtre des Arts prend des airs de fonds marins

Le projet de Rouen capitale européenne de la culture s'inscrit autour d'un axe : la Seine et ses méandres. Et pour la traverser, chaque jour, des milliers de voyageurs empruntent... le métro ! Dans ce cadre, un projet insolite vient d'être finalisé.

Le métro souterrain... devient sous-marin ! C'est en tout cas l'impression que donnent les multiples oeuvres d'artistes normands qui ont pris forme dans la station Théâtre des Arts en l'espace d'une semaine, des marches aux couleurs de l'océan à l'aquarium géant, jonché d'algues.

Reportage de B. Rabelle, M. Mendy, P. Cornily et F. Pesquet 

Légéreté et poésie

Artiste plasticienne, Aude Bourgin a contribué à cette métamorphose. Elle a réalisé des sculptures en forme d'algues à partir de matériaux de récupération, dont du plastique - celui-là même qui pollue les océans. Un message écologique : "ça permet de parler de ces organismes qui doivent être préservés", estime-t-elle. "C'est quand même les premiers éléments de vie sur Terre et ils nous rendent énormément de services, comme tous les végétaux !"

Emilie Bredel, elle, a opté pour une touche de poésie en réalisant des baleines à bosse en liane de rotin. "C'est un matériau fabuleux, que l'on ne voit pas beaucoup en sculpture. Pourtant, ça a des propriétés formidables", assure l'artiste. "On peut le thermoformer à chaud, et ça a une très grande légéreté. On peut faire des pièces de très grandes dimensions, et ça garde un côté aérien, très léger."

Le projet, nommé "Station en Art", s'inscrit plus globalement dans le cadre de Rouen capitale européenne de la culture. "On s'apprête à traverser la Seine avec le métro. On est dans la station qui se prête le mieux au thème de l'eau", souligne Guillaume Aribaud, directeur général de Transdev Rouen, évoquant un espace "qui ressemble à un aquarium".

Désanonymiser le métro

Entre deux métros, donc, les 70 000 voyageurs qui transitent ici chaque jour pourront admirer les oeuvres de ces 8 artistes... En écoutant une bande-son immersive diffusée de 5 heures du matin à minuit, une parenthèse dans le train-train quotidien imaginée par Inkoj, artiste graffeur normand.

C'est ce dernier qui a planché sur la scénographie. "Le métro, comme les galeries commerciales, comme les aéroports, c'est extrêmement anonyme. On est sur une plateforme avec énormément de passage. Là, la station prend une identité et on apporte une histoire", se réjouit l'artiste. 

Sur un moment d'attente entre deux métros, c'est vraiment l'occasion d'avoir quelque-chose de sympathique à regarder ; ça amène un peu de rêve dans une station.

Inkoj

à France 3 Normandie

Si la station Théâtre des Arts est la toute première à être ainsi rhabillée, d'autres stations de métro rouennaises pourraient suivre... Ce mercredi 13 décembre, on saura quelle ville parmi Rouen, Montpellier, Clermont-Ferrand et Bourges sera choisie comme capitale européenne de la culture. Affaire à suivre.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité