Rouen : les dealers ont investi le quartier Saint-Sever. La police municipale est impuissante

Publié le Mis à jour le
Écrit par J.H avec Arthur Deshayes

Depuis quelques mois, les dealers ont investi les rues du quartier Saint-Sever à Rouen. L'insécurité y règne. Les riverains et les commerçants sont à bout. Si la police municipale est présente au quotidien, elle reste impuissante. Etat des lieux.

Depuis huit mois, une équipe de la police municipale rouennaise est désormais présente en permanence du lundi au samedi dans le quartier Saint-Sever.

Pourtant les commerçants et les riverains se plaignent. Le trafic de cigarettes de contrebande et de stupéfiants s'intensifient, les vols, les incivilités et les agressions également. 

Le soir à partir de 19 heures, ils sont 30-35 mecs ici et les clients se font agresser. Il n'y a pas longtemps ils ont arraché les chaines, les portefeuilles et les sacs à main. Les clients ont peur de venir ici. Moi franchement j’ai envie de vendre et de partir d’ici. C’est triste, c’est un bon quartier.

Munir Kashif, gérant du magasin Pierre Maroquinerie

Depuis le confinement et le covid, il y a un laisser-aller de la part des autorités et de la mairie sur les trafiquants en tout genre et les incivilités. Personne ne fait rien. On a l'impression que la police n'a pas les moyens d'agir.

Eric Gaudu, commerçant

La mairie est donc pointée du doigt, mais celle-ci répond que la police municipale est impuissante.

Il faut dire la vérité. La police municipale permet de réduire les probématiques mineures comme les bruits dans la rue ou les petites altercations. Mais le vrai problème c’est la drogue. Et les dealers se fichent de la police municipale. Le sujet c’est d’avoir des moyens judicaires et de police nationale. Mr Darmanin nous avait promis 60 policiers nationaux avant la fin du 1er semestre. On est en mai 2022 et ils ne sont toujours pas arrivés.

Nicolas Mayer-Rossignol, maire (PS) de Rouen

durée de la vidéo : 01min 59
Rouen : les dealers ont investi le quartier Saint-Sever. La police municipale est impuissante ©France Télévisions

Opération de police le 3 mai 2022 : 3 personnes interpellées

Des opérations de police nationale ont pourtant lieu. Elles sont néanmoins insuffisantes pour mettre fin à ces trafics.

Le 3 mai dernier la police nationale dont la brigade canine spécialisée dans les stupéfiants et la police municipale ont mené une opération conjointe sur réquisition du procureur de la République. Elle a donné lieu à trois interpellations.

Les forces de l’ordre ont découvert 60 grammes de résine de cannabis dissimulée sur la voie publique. 

D’après les syndicats de police, les renforts de policiers nationaux n’arriveront pas avant le second semestre. Selon eux, il y a urgence, car la délinquance s’est installée.