• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Rouen : Lumière à la Chandeleur, des lectures musicales à la Chapelle Corneille avec l'actrice Marie-Christine Barrault

© Bruno Delande
© Bruno Delande

La Maison illuminée, projet musical du chef Oswald Sallaberger invite ce week-end (2-3 février) l'actrice Marie-Christine Barrault pour des lectures musicales entre écrits poétiques et musiques du 19ème et 20ème siècle. 3 concerts qui sont donnés à la Chapelle Corneille à Rouen.

Par Julie Howlett

L'actrice Marie-Christine Barrault est une habituée de ces lectures musicales, elle qui se considère comme une musicienne contrariée. 

Les textes, pour moi, c'est du sens, bien sûr, mais c'est avant tout de la musique. L'idée de me fondre dans un groupe musical, d'être une instrumentiste avec ma voix me plait.

Marie-Christine Barrault a par ailleurs une tendresse particulière pour Charles Péguy et Paul Claudel, des auteurs de la fin du 19ème et première moitié du 20ème siècle.

Entre écrits poétiques et musiques du 19ème et 20 ème siècle


Quand Oswald Sallaberger lui propose donc de travailler ensemble avec La Maison Illuminée dont il est le directeur artistique, tous les deux s'appuient naturellement sur cette période littéraire et musicale. Oswald Sallaberger puise alors dans cette époque qu'il affectionne tout particulièrement, cette transition entre le romantisme et le modernisme et notamment l'impressionisme de Claude Debussy. 

De ces échanges est née "Lumière de la Chandeleur", 3 concerts qui se tiennent ce weekend des 2 et 3 février à la Chapelle Corneille à Rouen. Des voix parlées, des voix chantées et des instruments se répondent. Et c'est un véritable dialogue qui s'installe entre ces textes poétiques et la musique.

Les femmes à l'honneur


Une place de choix est faite aux femmes avec la soprano Jenny Daviet et Marie-Christine Barrault mais aussi avec la compositrice post-romantique Mel Bonis (1858 - 1937). Le fait d’être une femme était à l’époque un handicap pour faire carrière comme compositrice. Pour que l’on respecte son travail, Melanie Bonis a choisi, à l'époque de signer ses œuvres Mel Bonis, un pseudonyme sans connotation féminine.

Dans des compositions pour piano ici retranscrites pour les instruments de "Lumière de Chandeleur", elle rend hommage aux Femmes de légende : Salomé opus 100, Ophélie opus 165 et Phœbé opus 30.

"Lumière à la Chandeleur" 
La Maison Illuminée & Oswald Sallaberger


Programme : 
Samedi 2 février à 16h  « Lumières des voix»
Samedi 2 février à 18h  « Femmes de légendes »
Dimanche 3 février à 11h  « Poésie lumineuse»


Le reportage sur "Lumière à la Chandeleur" et d'autres idées de sorties en images dans la vidéo ci-dessous :
 



Des idées de sorties dans le détail : 
  • "Mon coeur" porte la voix des victimes du Médiator et d'Irène Frachon, le médecin pneumologue qui s'est battu pour que soit reconnue la responsabilité du laboratoire Servier dans la mort de plus d'un millier de personnes. Mon cœur est une pièce de théâtre coup de poing de Pauline Bureau à découvrir au rive gauche à St Etienne du Rouvray mardi prochain. « Mon cœur », c'est au Centre culturel Le Rive gauche, Saint-Etienne-du-Rouvray, mardi 5 février à 20h30.
 
  • To Da Bone, du collectif (La)Horde réunit sur scène onze danseurs. Ce sont Onze experts du Jumpstyle, vivant aux quatre coins de l'Europe. Leur pratique chorégraphique articule musique électro, vidéo et réseaux sociaux. Pour un spectacle à l’énergie virale. To Da Bone,  c'est à découvrir au Théâtre de la Foudre, Le Petit-Quevilly, Jeudi 7 et vendredi 8 février à 20h.
 
  • Elles sont les bonnes de Madame et ne le supportent pas. Elles sont soeurs d’infortune et ne se supportent pas. Alors, pour survivre, elles échangent les costumes et les identités et se jouent la comédie de « ni bonnes ni soumises ». Mais elles ne rient jamais ; ça, c’est Madame qui le dit. Les Bonnes, Le spectacle continue c'est samedi 2 février à 20h30 au Théâtre de l'Hôtel de Ville, Le Havre.
 
  • Delgrès, Le trio nominé aux "Victoires de la Musique" sera samedi 2 février à 19 heures au Kubb à Evreux.  Ce trio réinvente le blues en y injectant une transe rock abrasive. Delgrès, c’est le nom d'un héros de la lutte contre l'esclavage dans les Antilles et le trio nous offre avec son blues rock créole une plongée dans la mémoire des esclaves.
 
  • Artiste à la voix d’exception et membre fondateur de la mythique formation Dead can dance, Brendan Perry revient sur scène pour une tournée française en février 2019. Il sera accompagné par 2 musiciens, Astrid Williamson et Richard Yale et nous présentera ses nouveaux titres ainsi que des morceaux issus de ses deux précédents albums solo. Il sera présent pour un concert exceptionnel à Théâtre en Seine à Duclair vendredi 8 février à 20 heures.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Sébastien Jumel : un rapport sur l'école et le handicap

Les + Lus