Rouen Métropole Normandie passe commande de 500 000 masques pour ses habitants

Chaque habitant des 71 communes de la Métropole rouennaise devrait recevoir un masque en tissu lavable 10 fois au moment du déconfinement. La livraison se déroulera par étapes. 

Image pour illustration. La Métropole de Rouen passe commande de 500 000 masques en tissu.
Image pour illustration. La Métropole de Rouen passe commande de 500 000 masques en tissu. © Maxppp Thierry THOREL
C'est la question que chaque Français se pose. Aurons-nous tous un masque au moment du déconfinement ? 
Jusqu'ici, aussi bien les habitants de l'agglomération rouennaise, qu'Yvon Robert, son président, étaient dans l'expectative. 

Ce dernier avait même adressé un courrier au Premier ministre le 6 avril pour lui demander de clarifier la position de l’État sur la question des masques « grand public » à l’intention de la population. Ses interrogations qui, plus d'une semaine plus tard, n'avaient pas reçu de réponses. 

Certes le discours d'Emmanuel Macron, ce lundi 13 avril a permis de fixer les échéances d'un déconfinement qui sera progressif. Toutefois, les modalités de celui-ci restent encore à ce jour inconnues. 

Un masque par habitant pour les 71 communes

Les 500 000 habitants de l'agglomération rouennaise, vivant dans les 71 communes du territoire, devraient être un peu plus rassurés aujourd'hui.  
La commande de 500 000 masques a été faite "auprès d’une entreprise d’Ile-de-France, fournisseur de masques agréé par le Ministère de l’Économie et des Finances et la Direction Générale de l’Armement" indique la Métropole dans un communiqué adressé ce vendredi matin. 

Dans ce même communiqué, la Métropole assure vouloir "garantir au maximum la santé et la sécurité de tous". 

Des masques en tissus lavables 10 fois

La commande porte sur des masques en tissu lavables 10 fois. Ils seront livrés par tranche entre le 7 et le 22 mai, facilitant le cas échéant un déconfinement progressif.

Une fois livrées, les 71 communes de la Métropole devraient ensuite assurer la diffusion des masques auprès de leurs habitants.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société politique