Rouen : les Normands s’intéressent de plus en plus à la cause animale

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jean-Luc Drouin .

Une enquête réalisée par la Société protectrice des animaux (SPA) démontre que les Normands, à l’instar des autres Français, sont de plus en plus sensibles à la cause animale et dénoncent plus facilement les actes de maltraitance dont ils sont témoins.

Au début du mois de Février 2018, une plainte est déposée à la gendarmerie par une personne témoin d’un fait de maltraitance animale à Saint-Saëns (Seine-Maritime).



Trois chiens affamés qui, en l’absence prolongée de leur propriétaire, vivaient sur le balcon d’une résidence s’étaient battus. L’un d’entre eux avait succombé à ses blessures.



Un exemple de maltraitance parmi des centaines que les Français supportent de moins en moins. C’est en tout cas ce que révèle une enquête de la Société protectrice des animaux (SPA). Les nombre de signalement est en nette augmentation avec 8.937 signalements, soir une progression de plus de 36 % par rapport à l’année précédente.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité