Rouen : première grève en 60 ans à la Matmut

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

A l'appel de l'intersyndicale du groupe d'assurance mutualiste Matmut, une grève nationale a eu lieu le 16 novembre 2021. Une première dans l'histoire de l'entreprise créée à Rouen (Seine-Maritime) où se trouve le siège social.

La Matmut a été fondée à Rouen en 1961 sous le nom de "Mutuelle d'assurance des travailleurs mutualistes". 60 ans plus tard, la petite société est devenue un grand groupe de plus de 6000 salariés dont les activités, via des filiales, vont de l'assurance aux services bancaires.
Le nombre de ses clients (appelés "sociétaires") dépasse les quatre millions.

"Un conflit de valeurs"

Le 16 novembre 2021, 60 ans après sa création, la Matmut a connu sa première grève générale.
A l'appel de cinq syndicats, les salariés du siège (à Rouen) mais aussi de toutes les agences et plates-formes de France  étaient appelés à se mobiliser pour dénoncer la dégradation des conditions de travail.

Selon Ludovic Barroin, délégué CGT Matmut, la souffrance au travail a augmenté et touche tous les services. Il explique que depuis ces quatre dernières années, une nouvelle organisation a été mise en place dont la finalité est d'augmenter la productivité des salariés, ce qui, affirme-t-il, est contraire aux statuts de la mutuelle.

Sur le papier c'est vrai que nous sommes une mutuelle, mais depuis 3 ou 4 ans, on change de philosophie : on devient vraiment une société où la rentabilité prime, où finalement le chiffre prime sur la qualité. Et ça se transforme en mal-être social et en risque psycho-social pour les salariés."

Michel Lemaire,
délégué syndical référent FO de la Matmut

durée de la vidéo: 01 min 30
Gironde : des prélèvements pour mesurer la présence de pesticides près des vignes

On s'est perdu en route, je pense, dans notre histoire : notre comité de direction  s'interroge au bout de 60 ans en posant la question  "Quelle est la rasion d'être de la Matmut ?" Alors même que nos statuts prônent les valeurs mutualistes d'entraide et de solidarité…
Alors est-on encore une mutuelle ?"

Ludovic Barroin,
délégué CGT Matmut

Pour cette première et historique grève, à Rouen, au siège de la Matmut, des agents de sécurité bloquaient dès le matin tous les accès et ne laissaient entrer que les salariés munis de badges, ce qui empêchaient les personnes extérieures (salariés des agences du réseau et journalistes) de pénétrer dans la cour pour rejoindre grévistes et responsables syndicaux.

Dialogue social

Trois heures après le début de la grève, et alors que les syndicats expliquaient que le dialogue avec la direction n'était pas rompu, le groupe Matmut a réagi à ce mouvement social en exposant son point de vue dans un communiqué :

- La direction du groupe Matmut tient à souligner la qualité globale du dialogue social au sein du Groupe, au bénéfice de ses collaborateurs. Le nombre important d’accords d’entreprises signés ces derniers mois témoigne de la richesse de ces échanges. Au-delà de la journée du 16/11, naturellement, la Direction et les partenaires sociaux continueront à dialoguer et à signer de nouveaux accords.

- A titre d’exemple, citons l’accord sur le télétravail signé à l’unanimité des organisations syndicales représentatives dès le mois d’octobre 2020. Cet accord est particulièrement innovant, au bénéfice des 6 400 collaborateurs, dans le contexte de déploiement massif du télétravail, au égard à la crise sanitaire sans précédent que nous traversons.

- Autre exemple avec les NAO 2021 ayant débouché sur des revalorisations salariales jugées comme « généreuses » par la presse économique. Cette négociation a également débouché sur une prime exceptionnelle relative à l’anniversaire des 60 ans du Groupe Matmut. Cela correspond pour le Groupe Matmut, associé aux mesures d’intéressement et de participation, à un reversement équivalent à plus de 30 millions d’euros.

- Globalement, dans la continuité du dialogue qui a toujours prévalu au sein du Groupe Matmut et qui fait la valeur de son modèle, sa Direction est en lien continu avec toutes ses parties-prenantes, dont les opérateurs de l’Intersyndicale.

- La direction du Groupe Matmut tient à souligner que les évolutions internes interviennent dans un contexte général, économique, sociétal et technologique de forte transformation, qui s’impose donc à toute entreprise.

- Dès lors, il s’agit de nécessaires évolutions (modernisation des outils et méthodes de travail, notamment pour permettre plus d’autonomie aux collaborateurs), au bénéfice in fine des 4 millions de sociétaires faisant confiance à la Matmut pour la protection de leurs biens, de leur santé, de leur cellule familiale.... En tant qu’entreprise mutualiste, n’ayant qu’un seul public à servir (en l’absence d’actionnaires), ses sociétaires, la qualité du service devant leur être rendu est au centre de ses préoccupations. La Direction est cependant particulièrement attentive à la façon et au rythme dont ces évolutions doivent être menées.

- La bonne réussite des évolutions menées au sein du Groupe bénéficie aussi aux collaborateurs, puisqu’ils sont la condition à la bonne poursuite du développement de l’entreprise (comme depuis 2 exercices, particulièrement), qui bénéficie in fine aux collaborateurs (mécanismes d’intéressement de plus en plus rémunérateurs, etc.).

- La direction du Groupe insiste sur l’importance des valeurs mutualistes guidant le fonctionnement global du Groupe et le respect total pour l’ADN de l’entreprise. Pour preuve, la démarche récente sans précédent ayant consisté à sonder l’ensemble des parties prenantes du Groupe (dont les 6 400 collaborateurs) pour formaliser la Raison d’être du Groupe Matmut. La Raison d’être doit en effet aussi et surtout servir ses collaborateurs, dans l’exercice de leurs missions et le sens de celles-ci.

A la mi-journée, l'intersyndicale indiquait que "quelques annonces avaient été faites dans les différentes directions du groupe depuis l'annonce de la grève générale, ce qui prouve bien malgré tout qu'il y a un peu de matière à discuter."

Les responsables syndicaux avaient bon espoir de rencontrer la direction du groupe Matmut à la fin de la journée.