Rouen : un outil en ligne pour vérifier le risque de cavité souterraine

Publié le
Écrit par Mathilde Riou

La Métropole Rouen Normandie propose un outil en ligne qui permet de vérifier si votre lieu d’habitation présente un risque de cavité.

Des cavités souterraines sont présentes sur toute la Normandie. Le sous-sol crayeux de la région est propice à ces trous. A terme, ils sont susceptibles de s’effondrer. On estime qu’il existe en moyenne 14 cavités par km² en Seine-Maritime. La plupart ne sont pas précisément localisées et sont invisibles en surface. Auparavant les cavités n’étaient généralement pas rebouchées. Seul le puits d’accès était comblé. Leurs emplacements ont depuis été oubliés. Des recensements ont permis de cartographier les indices de présence de ces cavités. Afin d’assurer une prévention efficace en matière de risques cavités, il est nécessaire de disposer d’une information fiable et à jour.

Pour surveiller ce phénomène de près, la Métropole Rouen Normandie a développé un outil en ligne qui recense les cavités sur tout son territoire.

Si vous souhaitez vérifier si votre propriété se trouve sur une zone à risques, il suffit d’inscrire votre adresse ici et la carte fera un focus sur votre localisation.

Qu’est-ce qu’une cavité souterraine ?

Ces cavités ont une origine naturelle (karst, bétoires) ou humaine (marnières). Les cavités naturelles, sont la conséquence de la circulation de l’eau à travers le plateau crayeux. L’eau dissout la craie et entraîne les particules fines d’argiles, engendrant des affaissements de terrain en surface.

Les cavités d’origine humaine ont été creusées pour extraire de la marne (craie tendre) nécessaire à l’amendement des champs mais aussi du silex, du sable ou de l’argile pour les constructions ou l’entretien des chaussées. Au 1er siècle, en Gaule, on pratique déjà l'épandage de la craie sur le sol : c'est le marnage. Sous Louis XIV cette pratique devient même obligatoire. A cette époque les marnières n'étaient pas recensées, on compte environ 2 à 3 marnières par an et par village. Ce n'est qu'à partir du décret de 1866 que ces exploitations durent être signalées officiellement. Mais c'est surtout entre 1840 et 1930 que de nombreuses extractions ont été réalisées.
La marne était extraite par un puits, à l'aide d'un treuil utilisé par un ouvrier qui manuellement ou grâce à un cheval remontait les blocs arrachés au sous-sol par des marneurs.

Qu’elles soient anthropiques ou naturelles, les cavités concernées constituent un risque qualifié de naturel. Avec la Loi Bachelot du 30 juillet 2003 relative à la gestion des risques naturels, l'établissement d'un inventaire des cavités souterraines devient une obligation pour les communes, démarche reprise dans le Code de l'environnement en 2007.

Que faire si votre terrain est à risques ?

Si vous constatez que votre terrain est sur une zone à risques vous devez prendre contact avec le département et votre assurance. Il existe des aides du département mais le comblement du trou reste à la charge du propriétaire et peut s'avérer onéreux.

Un guide sur la prise en compte des risques naturels et technologiques des sols est disponible en cliquant ici.