Showhell : l'entreprise normande qui enjolive les fauteuils roulants !

Showheel, contraction de " show" (montrer) et " wheel" (roue) : montrer ses roues pour changer le regard sur le handicap, c'est la belle idée de cette société. Elle fabrique des enjoliveurs pour colorer les roues et la vie des personnes en situation de handicap 

Par Béatrice Rabelle


Enjoliver la vie de ceux qui sont en fauteuil, c’est l’idée de l'entreprise Showheel
La toute jeune marque, née en 2017, a déjà développé 1000 modèles d’enjoliveurs, qu’on appelle des "flasques".
Ils sont fabriqués au sein de l'imprimerie Top Graphic à Maromme, près de Rouen.
Les modèles basiques ou personnalisés sont reçus ici via un fichier numérique, avant d’être imprimés sur du PVC.
Les enjoliveurs sont fabriqués pour résister aux intempéries et à l'usure du temps.

" On vient mettre un pelliculage sur les flasques avant de les découper. C'est solide et ça tient dans le temps", précise l'infographiste de Top Graphic, Florence Da Fonseca

 100 à 150 paires par mois sont fabriquées à Maromme. Il n'y a pas de stocks, car les modèles sont fabriqués à la demande. Des modèles basiques ou totalement personnalisés, qui se transforment en accessoires de décoration ou de revendication.

Les modèles sont très divers : Du logo de clubs de sport, à l'affiche de parcs d'attractions, à la photo du bouquets de fleurs ou du paysage, en passant par la reproduction de tableaux célèbres, ou du slogan pour diverses assiociations. Dernièrement, l'entreprise a été sollicitée par un gilet jaune et pour la gay pride 2019. 

 


Le PDG de Showheel a racheté le brevet il y a deux ans. Séduit par la dimension solidaire du produit et par le concept unique au monde. Car le flasque conçu par la société est sans attache ni fixation. Il est donc plus simple d’utilisation que les modèles conccurents

" Nous détenons un brevet international", explique Xavier Allez, le PDG de Showheel.

" Le flasque a un diamètre supérieur à la main courante. La main courante, c'est ce qui permet de donner du mouvement au fauteuil. L'uttilisateur a juste à le plier et le poser derrière la main courante" 

Les modèles sont conçus pour les adultes et les enfants.
Cécile Le Talleur et Lou-Anne Desné sont les deux graphistes de l'entreprise. Elles travaillent en ce moment sur un modèle destiné à Elyna, une petite fille de 8 ans , qui aime " les sirènes, les paillettes, et les licornes".
Les graphistes suivent à la lettre les directives de sa maman. 

"On y passe beaucoup de temps. Car on a juste envie de voir le visage de la petite puce s'illuminer quand elle verra ses nouvelles flasques" , sourit Cécile.

Claude, le mari de Cécile, possède toute une série de flasques. L'ancien professeur d'histoire-géo a une préférence pour l'homme de Vitruve de Léonard de Vinci, mais il affiche aussi le logo de son association Lu.CI. De, qui oeuvre pour ouvrir le regard sur le handicap.

" Je suis depuis 20 ans en fauteuil roulant. Le fauteuil fait partie de moi ! Ces enjoliveurs, ça amène à ce qu'on regarde différemment le fauteuil, on a envie de montrer des choses belles, mais aussi d'interpeller, et d'informer" 

 
cnormand : showheel, l'entreprise qui fabrique des enjoliveurs pour fauteuil roulant

 L'entreprise Showheel commence à se faire un nom en France, où l'on compte 1 million 200 000 fauteuils roulants. La société aimerait dès la rentrée prochaine s'étendre sur le marché européen. 

 

Sur le même sujet

Lubrizol :

Les + Lus