Situation sanitaire et Covid-19 au 13 novembre en Normandie : "Le pic des hospitalisations est encore à venir"

Dans son dernier point de situation, l'Agence régionale de santé de Normandie appelle encore la population à faire preuve de prudence. 1392 personnes sont hospitalisées, dont 167 en réanimation.
 
Novembre 2020- Un patient Covid dans un hôpital normand
Novembre 2020- Un patient Covid dans un hôpital normand © Stéphane L'Hôte / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
L'ARS de Normandie a publié ce vendredi 13 novembre son dernier communiqué sur la situation sanitaire dans  les départements de la Manche, du Calvados, de l'Orne, de l'Eure et de la Seine-Maritime.

Le taux d'incidence moyenne (estimé sur la base du nombre de tests RT-PCR positifs pour 100 000 habitants) est de 269,7.
Soit une baisse de 74 points par rapport à mardi dernier.
Si ce taux d’incidence est très élevé et reste largement au-dessus du seuil d’alerte, il faut noter qu'après des semaines d'accélération, l'incidence observe donc un retrait au cours des derniers jours. Il faut cependant rester prudent, cette évolution, précise l'ARS, devra se poursuivre plusieurs jours pour être confirmée.
COVID-19 : la situation en Normandie au 13 novembre 2020.
COVID-19 : la situation en Normandie au 13 novembre 2020. © ARS-Normandie
Depuis le 1er septembre, 590 personnes porteuses du coronavirus Covid-19 sont décédées en Normandie (à l’hôpital et en EHPAD) (514 au 10/11).
Quant à la situation dans les EHPAD, entre le 10 et le 13 novembre, les équipes de l’ARS Normandie ont accompagné 73 établissements ayant déclaré au moins 1 cas positif, dans la mise en œuvre de mesures visant à assurer la meilleure prise en charge des résidents et faire barrière à la propagation du virus.

Foyers de contamination

La Normandie compte (au 13 novembre) 199 clusters en cours d’investigation par l’ARS.
Un cluster est le fait d’identifier au moins 3 cas confirmés ou probables, dans une période de 7 jours, et qui appartiennent à une même communauté ou ont participé à un même rassemblement.

Répartition de ces 199 par département :Dans le département seinomarin, où la pandémie est la plus forte, on compte 40 clusters en EHPAD et 14 clusters en entreprise (contamination en milieu professionnel).

Concernant les EHPAD, l'Agence régionale de santé de Normandie annonce qu'une campagne de dépistage par tests antigéniques s’achève actuellement auprès de 25 000 professionnels des EHPAD normands : "il s’agit d’intervenir précocement sans attendre le signalement d’un cas. Les EHPAD, qui rassemblent près de la moitié des clusters en cours d’investigation dans la région (96 sur 199) font l’objet d’un accompagnement spécifique de la part des équipes de l’ARS afin de protéger les personnes vulnérables accueillies. Les visites extérieures sont ainsi strictement encadrées afin que les résidents puissent continuer à recevoir leurs proches. Une campagne de communication sur le respect des gestes barrières est en cours de déploiement à destination des visiteurs".

Tous concernés

L' ARS répète que chacun a un rôle à jouer pour freiner l’épidémie. L'agence et les professionnels de santé mobilisés appellent à la plus grande prudence et au respect indispensable des règles du confinement et des gestes barrières : port du masque, lavage des mains, aération des locaux et limitation des interactions sociales.
Autre message de prévention, celui qui demande de télécharger et d'activer l'application "Tous Anti-Covid".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société confinement