Suite de l'incendie de l'usine Lubrizol : une grève des enseignants à Rouen

Une des écoles de Rouen / © France 3 Normandie / Image extraite de la video du JRI Hervé Colosio
Une des écoles de Rouen / © France 3 Normandie / Image extraite de la video du JRI Hervé Colosio

Plus d'une semaine après la catastrophe industrielle, inquiet des conséquences sanitaires, le personnel de certains établissements scolaires rouennais sera en grève ce lundi 7 octobre 2019
 

Par Richard Plumet

Dans un communiqué rédigé en toute fin de semaine les membres du personnel du collège Jean Lecanuet expliquent pourquoi ils feront grève à partir de ce lundi, tout en appelant les parents d’élèves du collège et des écoles environnantes à se joindre à eux "pour discuter et se mobiliser afin d’obtenir des garanties pour la santé des enfants dont nous avons la responsabilité et des adultes encadrants".

► Retrouvez toute l'actu "Lubrizol" en un clic avec tous nos derniers articles
 

Odeurs, toux et vomissements

Réunis au sein d'un collectif, ils relatent que depuis l'incendie "un certain nombre de nos élèves souffrent, régulièrement, à leur domicile, de nausées, vomissements".

Autre fait rapporté par les membres du personnel de ce collège de la rive gauche de Rouen, ce qui s'est passé le 2 octobre durant la récréation du matin quand de fortes odeurs ont été ressenties dans la cour  :

Chaque professeur a relevé, dans sa classe, au cours des heures suivantes, des nausées, vomissements, vertiges, toux, gorge irritée, maux de tête. Certains élèves ont été envoyés à l’infirmerie ou même renvoyés chez eux.

Après ces faits le collectif demande que des analyses régulières soient faites "dans le but de nous rassurer sur les conditions d’accueil de nos élèves ainsi que nos conditions de travail". Un suivi médical "sur le long terme" est également demandé pour les personnes fréquentant cet établissement scolaire.
Les membres du personnel du collège Lecanuet estiment que la situation actuelle "présente un danger grave et imminent pour la santé de tous". La validité du droit de retrait leur ayant  été refusée vendredi dernier après une rencontre avec leur hiérarchie dans les locaux de  l'Inspection académique,  ils ont décidé de se mettre en grève à partir de ce lundi 7 octobre.

Nous serons à partir de lundi à 7h40 devant le collège afin de dénoncer les propos des autorités qui nous expliquent que tout va bien alors que nous voyons nos élèves malades. Il est de notre responsabilité de ne pas regarder sans agir. Nous avons contacté les autres collèges du secteur qui eux aussi sont concernés par cette situation.


Des parents d'élèves inquiets et agacés

Plusieurs incidents ont été signalés la semaine dernière dans d'autres établissements scolaires de Rouen et son agglomération.
Des odeurs incommodantes, mais aussi des cours de récréation mal nettoyées ou nettoyées en présence d'élèves, des écoles fermées suite aux odeurs ou suite à la découverte de débris suspects dans la cour comme vendredi matin à l'école Franklin…

 Mais ça devient pénible de devoir toujours faire les allers et retours pour venir chercher les enfants. Moi je trouve qu'on n'est pas du tout informés de tout ce qui se passe sur Rouen et je vous avoue que c'est vraiment très très stressant, surtout pour les enfants maisaussi pour nous…
Une parente d'élève de l'école Franklin à France 3 Normandie   

Ecoles de Rouen après Lubrizol : des fermetures au gré du vent et des odeurs
VIDEO : le reportage de Catherine Lecompte et Hervé Colosio le vendredi 4 octobre
 

Les médecins scolaires de Seine-Maritime mobilisés à Rouen ce lundi

Alors qu'une grève des enseignants est annoncée ce lundi au  collège Jean Lecanuet de Rouen, Olivier Wambecke, inspecteur d’académie et Directeur Académique des Services de l’Education Nationale de la Seine-Maritime (D.A.S.E.N.) affirme quant à lui que "toutes les écoles seront ouvertes le 7 octobre 2019 au matin".

Vendredi soir, à la sortie d'une réunion en préfecture, il précisait à la rédaction de France 3 Normandie qu'il mettait en place un dispositif pour apporter une réponse immédiate en cas de signalement d'odeurs incommodantes : 

Pour répondre à cette situation exceptionnelle j'ai demandé à l'ensemble des médecins scolaires du département d'être mobilisés à Rouen parce qu'on avait vu, que parfois, il y avait à la fois de l'inquiétude des parents et des enseignants. Et puis, si jamais cette odeur était constatée et qu'il y avait une  incommodation, nous avons au moins une réponse immédiate.

Sur des établissements scolaires, un collège par exemple, où un préavis de grève a été déposé pour lundi, nous avons rencontré les enseignants à la direction académique. Moi, je ne peux que être rassurant compte tenu des éléments d'analyse sur le taux de pollution : une qualité de l'air qui est normale, des suies qui ont été analysées…
Et par conséquent je ne peux qu'inviter le public, les enseignants et les parents à consulter les résultats des analyses qui sont qui sont à disposition du grand public, l'Etat ayant pris un engagement de transparence, par rapport à tout ce qui peut se passer autour de l'incendie de cette usine.
Et lundi, toutes les écoles seront à nouveau ouvertes…

Olivier Wambecke à France 3 Normandie  

Ecoles ouvertes à Rouen ce lundi 7 octobre ?
VIDEO : Myriam Libert et Hervé Colosio
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus